Déblocage des SKD : les Douanes du port d’Alger instruits

douanes algérie

Double-bonne nouvelle pour les usines de montage de véhicule pratiquement à l’arrêt depuis plusieurs semaines, avec option de fermeture immédiat de l’usine : après la décision prise par les autorités pour la désignation d’administrateurs qualifiés, pour assurer la continuité de la gestion des entreprises privées, objet de mesures conservatoires, le Premier ministre, Noureddine Bedoui, vient de donner ordre à l’Administration des Douanes de débloquer une partie des containers SKD bloqués au niveau du port d’Alger. Les conteneurs en question sont ceux qui présentent les meilleurs garanties quant à la domiciliation bancaire de l’importateur, ainsi que la réception de la cargaison au port d’Alger avant la date-boutoir, qui avait été fin mai 2019. D’autres paramètres sont entrés en jeu, notamment l’absence de suspicion concernant une fraude fiscale ou un transfert illégal de capitaux faisant un antécédent de la part de l’importateur.

Si ce déblocage sera effectif, il va permettre aux travailleurs de plusieurs usines de montage en souffrance de pousser un grand « ouf » de soulagement. En fait, cet allègement des procédures a été une décision prise au plus haut niveau de l’Etat pour préserver l’outil de travail et de production et de faire en sorte de ne pas pénaliser le travailleur de base, et ce, par la désignation d’administrateurs qualifiés, pour assurer la continuité de la gestion des entreprises privées, objet de mesures conservatoires.

LIRE AUSSI DTP d’Alger: 8 ans accordés à Haddad pour un projet d’évitement