De lourdes peines requises contre Abdelghani Hamel et sa famille

abdelghani hamel

Des peines très lourdes ont été requises ce lundi par le procureur du tribunal de Sidi M’hamed à l’encontre de Abdelghani Hamel et tous les membres de sa famille qui comparaissent en procès depuis mercredi dernier pour enrichissement illicite et trafic dans le foncier.

Il a demandé l’application de la peine maximale, 20 ans de prison, à l’encontre de l’ancien patron de la DGSN assortie  d’une amende de 8 millions de DA. 10 ans de prison ont été en outre requis contre son épouse, Salima Laanani poursuivie pour obtention illégale de neuf locaux commerciaux et 15 ans à l’encontre de Hamel Mourad, Chafik et Chahinez, propriétaires de nombreux biens et terrains acquis avantageusement.

20 ans ont été également requis à l’encontre de Hamel Ameyar. Tous les membres de la famille Hamel sont condamnés à payer une amende de 8 millions de DA.

Le procureur a demandé des peines de 10 ans de prison assorties d’une amende de 8 millions de DA à l’encontre de Abdelghani Zaalane et Mohamed Boudiaf respectivement anciens ministres des travaux publics et de la santé.  15 ans et 12 ans de prisons assorties d’une amende de 8 millions de DA ont été également requises à l’encontre de Moussa Ghelaî, ancien wali de Tipaza et Ben Sebane Zoubir, ancien wali de Tlemcen. Le procureur a aussi requis 10 ans de prison et une amende d’un million de DA à l’encontre de l’ex-DG de l’OPGI de Hussein Dey  pour l’octroie illégal des locaux commerciaux à l’épouse Hamel et l’ancien DG des domaines de la wilaya de Tipaza.

Les 24 sociétés des fils Hamel ont été quand à elles sommées de verser une amende de 32 millions de DA. Le procureur   a enfin demandé la confiscation de tous les biens de la famille Hamel.

LIRE AUSSI Covid19: suspension des dessertes aériennes et maritimes avec la France

1 Rétrolien / Ping

  1. Recensement national: le rôle prépondérant de Mobilis - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.