Culture maraîchère: Alger a atteint l’autosuffisance

maraîchère

Selon le directeur des services agricoles (DSA) de la wilaya d`Alger, Bouaziz Noui, la production agricole dans la wilaya  d’Alger a atteint, au cours de l’année 2017, une augmentation relative dans certaines filières agricoles, tandis que  » des résultats encourageants » ont été enregistrés dans la filière maraîchère « qui a atteint le niveau d’autosuffisance des besoins des habitants de la capitale. Elle a même franchi ce seuil pour atteindre un taux de production équivalent à 321.569 tonnes, à savoir 116% des besoins des Algérois, a-t-il précisé encore.

Le DSA d’Alger a imputé l’augmentation du rendement agricole dans la wilaya, en dépit du « non-classement de cette dernière en tant que wilaya agricole », à  » la bonne utilisation des moyens techniques, tels que les engrais, l’irrigation au goutte-à-goutte par les propriétaires des exploitations agricoles », ajoutant que ce qui avait été réalisé comme bilan, au cours de l’année précédente, a dépassé ce qui a été tracé dans le contrat de performance propre au secteur .

L’interlocuteur a fait état de la quantité de pomme de terre collectée dans la wilaya et qui a dépassé, l’année dernière, le seuil des 43.000 tonnes, ce qui constitue 28% des besoins des habitants de la wilaya, tandis que la filière agrumes et arbres fruitiers, elle a réalisé un taux de couverture équivalent à 61 %, avec la cueillette de plus de 100.000 tonnes d’agrumes et près de 59.000 tonnes de divers fruits dans la wilaya.

LIRE AUSSI Dulcesol Algérie: l’appétit vient en mangeant

Le secteur agricole dans la wilaya a connu, au cours de l’année écoulée, l’affectation d’une enveloppe budgétaire s’élevant à 1 milliard de DA en appui à la filière laitière, au titre du Fonds national de régulation de la production agricole, sachant que la wilaya avait connu, au cours de l’année  2017, la production de 42572 litres de lait, à savoir 12 % des besoins des habitants de la wilaya. 

Dans le sillage de l’encadrement économique du secteur, le même responsable a indiqué que la capitale, étant le pôle principal pour la distribution des nouvelles machines moissonneuses-batteuses au niveau de la région centre du pays ( 11 wilayas), 49 nouvelle moissonneuses-batteuses  ont été distribuées moyennant un montant de plus de 220 millions de DA.

Pour ce qui est du secteur de l’irrigation agricole, la direction de l’agriculture a enregistré, l’année écoulée, l’octroi d’autorisations de forage de puits, au nombre de 20, tandis que le programme d’économie des eaux a englobé l’irrigation au goutte à goutte de 35 hectares supplémentaires et irrigation par aspersion  de 2 ha.

La surface globale des terres agricoles dans la wilaya d’Alger avoisine les 30.000 ha, dont 15.000 de surfaces irriguées, tandis que 3.000 exploitations agricoles réparties entre collectives, individuelles et  privées sont recensées dans la même wilaya.

LIRE AUSSI Square Port Said: les cours du 26 mars 2018