CSCEC: un marché de 4.05 milliards DA à Sonatrach

Alors qu’elle est continuellement tarabustée par l’ambassade d’Angleterre à Alger, à propos d’une sulfureuse affaire de contrat dans le cadre de l’extension de l‘aéroport Houari Boumediène, la société chinoise CSCEC vient de se tailler un marché de 4.05 milliards de dinars auprès de Sonatrach.

L’objet du projet étant la réalisation d’un ensemble résidentiel à Ain Benian (ALGER).    Un projet de construction de logements qui aurait pu être attribué à GCB, une filiale de Sonatrach, spécialisée dans l’activité Bâtiment.

En 2009, CSCEC a été accusée par la Banque Mondiale de corruption et lui a interdit de soumissionner dans les projets financés par l’institution financière.

LIRE AUSSI La chinoise CSCEC: des milliards de dollars et beaucoup de doutes