La croissance: Sonatrach tire l’économie vers le bas

Sonatrach

L’économie algérienne a réalisé une croissance de  2,2% en 2017 (contre 3,3% en 2016) en dépit d’un recul important de la  cadence de croissance du secteur des hydrocarbures, a indiqué lundi le  Gouverneur de la Banque d’Algérie (BA)  Mohamed Loukal.

« Nous avons enregistré une croissance économique de 2,2% en 2017 en dépit  d’un fort recul de la cadence de croissance des hydrocarbures », a précisé  M. Loukal lors d’une séance plénière à l’APN présidée par Said Bouhadja,  président de l’Assemblée, consacrée à la présentation du rapport des  évolutions financières et monétaires en 2016 et en 2017.

Le déficit global de la balance des paiements a été quant à lui de 23,3  milliards de dollars (mds USD)  en 2017 contre 26,3 mds USD en 2016, selon  lui.


LIRE AUSSI Réserves de change: 97,3 milliards $ à la fin 2017


Les réserves du change du pays ont reculé de 16,8 mds USD en 2017 passant  de 114,4 mds USD à fin 2016 à 97,3 mds USD à la fin 2017, a-t-il indiqué.

Les exportations des hydrocarbures ont reculé en volume après une hausse  de 10,8% en 2016 alors que leur valeur a progressé à 31,6 mds USD  à la fin  2017 contre 27,9 mds USD en 2016.

Le secteur des hydrocarbures avait enregistré une forte reprise d’activité en 2016 après le retour à la croissance de 2015.  En 2016, le secteur des hydrocarbures, soit Sonatrach, a connu un taux de croissance en volume de 7,7% après avoir connu une timide reprise en 2015 de 0,2% qui a sans doute marqué la rupture avec une décennie (2006-2014) de récession et de décroissance des activités des hydrocarbures.

Les exportations hors hydrocarbures ont, de leur côté, reculé à 1,3 md USD  contre 1,4 md USD en 2016.

Le total des exportations a ainsi atteint 32,9 mds USD en 2017 contre 29,3  mds USD en 2016.


LIRE AUSSI  Affaire KIA: Bouchouareb dépose plainte contre Achaïbou


Les importations ont de leur côté poursuivi leur baisse passant à 48,7 mds  USD en 2017 contre 49,7 mds USD en 2016.

A la fin septembre 2017, les recettes budgétaires effectives ont été de  4.740 milliards de DA contre 3.606 mds de DA en septembre 2016, soit une  hausse de 21,5%.

Les dépenses budgétaires sont restées quasi-stables à 5.535 mds de DA à  septembre 2017. Ainsi, le déficit budgétaire a fortement reculé à 795 mds  de DA durant les premiers mois de 2017 contre un déficit budgétaire de  1.567 mds de DA à la même période en 2016, selon le Gouverneur de la BA.

LIRE AUSSI Alnaft: Schlumberger remporte le contrat du bassin de Hodna