Croissance économique: augmentation de 0,8% en 2019

croissance

La croissance économique de l’Algérie a atteint 0,8% en 2019 en volume, contre 1,4% en 2018, a appris l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS). 

Quant au taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) hors hydrocarbures, il a été de 2,4% en 2019, contre 3,3% en 2018, indiquent les données provisoires de l’ONS.

Ce taux de croissance a été essentiellement tiré par les secteurs d’activités des l’industries, du Bâtiment, Travaux Publics et Hydraulique (BTPH), y compris les services et travaux publics pétroliers (STPP), ainsi que par les services marchands et l’agriculture.

Ainsi le secteur de l’industrie a enregistré un taux de croissance annuel de +4,3% en 2019 contre 4,1% en 2018.

Le secteur de l’industrie a connu une croissance soutenu durant les quatre trimestres de l’année dernière, avec respectivement 4,9% durant le 1er trimestre, 4,6% durant le second et le même taux au 3ème trimestre et enfin 3,3% durant le dernier trimestre 2019.

Le secteur du BTPH, a lui aussi connu une croissance de +3,6% en 2019, contre +5,2% l’année d’avant.

Ce secteur, malgré le léger recul de la croissance annuelle, il a connu des taux de croissance positifs durant les quatre trimestres de l’année 2019, avec un pic durant le 4ème trimestre (+4,3%).

Faible croissance au dernier trimestre

Le taux de croissance des services marchands a été de +3,1% en 2019, contre +3,7% en 2018. De bons taux de croissance ont été enregistrés dans cette activité durant l’année dernière, dont le meilleur durant le 1er trimestre, soit (+4,8%) et le plus mauvais au 4ème trimestre (1,8%).

Les services marchands dont les transports et communications, le commerce, les services fournis aux entreprises et aux ménages, ainsi que les hôtels-cafés-restaurants, ont également participé à cette croissance.

Le secteur de l’agriculture, sylviculture et pêche a, également, enregistré un taux de croissance annuel de +2,3% l’année dernière, contre +5% en 2018.

LIRE AUSSI Limogeages au sein de l’armée : le MDN dément et dénonce          

Durant les quatre trimestres de l’année écoulée, le secteur agricole a connu des taux de croissance soutenus, à l’exception du 3ème durant lequel, la croissance à reculer de (-1,2%), mais le plus important a été enregistré au 4ème trimestre avec (+4,9%), détaille l’Office.

D’autres secteurs y ont également participé à ce taux de croissance, tels que les services non marchands qui ont connu une croissance de (+1,8%), contre +2,7% durant la même période de comparaison.

Les services non marchands concernent les affaires immobilières, les services financiers et les administrations publiques.

Concernant le secteur des hydrocarbures l’ONS relève une contre-performance, avec une baisse de croissance de (-4,9%) en 2019, mais qui reste de moindre ampleur par rapport à celle enregistrée l’année d’avant, soit (-6,4%).

Le secteur des hydrocarbures, a l’exception d’une croissance de +1,5% au 3ème trimestre 2019, Il a connu une contre-performance durant les autres trimestres avec (-7,1%) au 1er trimestre, (-8,3%) au second et (-5,3%) au 4ème trimestre de l’année écoulée.

== 0,2% de croissance du PIB au dernier trimestre 2019 ==

La croissance du PIB a été de 0,2% au 4ème trimestre 2019, contre 1,3% durant la même période de l’année 2018.

Toutefois, la croissance du secteur des hydrocarbures a reculé de -5,3% au 4ème trimestre 2019, contre (-6,4%) à la même période de 2018.

Ainsi, le taux de croissance du PIB hors hydrocarbures a été de 1,8% au cours du 4ème trimestre de l’année dernière, contre +3,2% durant la même période de 2018.

La croissance du PIB hors hydrocarbures a été essentiellement tirée par les secteurs de l’agriculture, du bâtiment, travaux publics et hydraulique (BTPH, y compris services et travaux publics pétroliers), l’industrie et les services non marchands.

LIRE AUSSI Bilan du samedi: 116 nouveaux cas confirmés et 3 nouveaux décès 

Ainsi, le secteur de l’agriculture, sylviculture et pêche a connu la meilleure performance au 4ème trimestre 2019 avec (+4,9%) contre 3% à la même période en 2018.

Le secteur du BTPH, y compris STPP, a connu une « bonne » performance avec un taux de +4,3% au 4ème trimestre, contre +5,1% durant la même période en 2018.

Le secteur industriel a enregistré une croissance de 3,3% au 4ème trimestre 2019 contre 3,8% à la même période de l’année d’avant.

Les services non marchands ont également participé à la croissance économique hors hydrocarbures avec un taux de +2,3%, contre +2,7% durant la même période de comparaison et enfin les services marchands avec une croissance de 1,8% contre 3,4%.

Par ailleurs, l’ONS a relevé qu’en valeurs courantes, le PIB du 4ème trimestre 2019 a enregistré une croissance modérée de 0,4% par rapport à la même période de 2018.

Par ailleurs, il a indiqué que la formation brute du capital fixe en volume (l’Investissement) a enregistré au dernier trimestre 2019, une baisse de 2,2%, après une hausse de 3% à la même période de l’année d’avant.

« Ces évolutions de l’investissement sont cohérentes avec en premier lieu la faible croissance du PIB mais également la baisse des importations et particulièrement les biens d’équipements et machines importés », a indiqué l’organisme des statistiques.

En effet, les échanges extérieurs de marchandises et de services sont également caractérisés par une baisse en volume de 16,2% pour les importations et de 5,7% pour les exportations au 4ème trimestre 2019 par rapport à la même période en 2018.

LIRE AUSSI Maintien de l’activité économique : les principales mesures du gouvernement