criquet pèlerin: l’Algérie anticipe sur les risques de catastrophe

Les services du ministère de l’agriculture anticipent en ce moment sur les risques de catastrophes par rapport au criquet pèlerin.

C’est ainsi que les prospections réalisées par les 03 équipes terrestres de l’INPV au niveau des wilayas sahariennes, ont permis la détection et le traitement  des nouvelles infestations sur 14 ha. 1 ha concerne le criquet pèlerin et 13 ha étaient contaminés par le criquet migrateur.

La situation relative au criquet pèlerin est calme au niveau des pays de la région occidentale malgré l’installation progressive de conditions écologiques favorables.

Compte tenu du faible potentiel acridien existant au sud algérien et l’absence de forte activité acridienne au niveau des pays limitrophes, la situation acridienne demeurera calme durant les mois de juillet et d’août 2017, malgré l’installation des conditions écologiques favorables au niveau des zones de reproduction estivale.