Crevette d’eau douce : un million de larves pour la 3ème phase de production à Ouargla

Un lot de près d’un million de larves de crevette d’eau douce « gammare » a été acheminé à la ferme aquacole pilote de Hassi-Benabdallah (20 km d’Ouargla), en prévision du lancement de la 3ème phase de production de la crevette en régions sahariennes, a-t-on appris jeudi des responsables locaux du secteur.

Il a été procédé au lancement de l’opération d’acclimatation de ces larves en eau saumâtre, après trois jours de l’arrivée de ce lot en provenance du Centre national de recherches et de développement de la pêche et de l’aquaculture de Bousmail (Alger), a indiqué à l’APS le directeur de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya d’Ouargla, Nadir Korichi.

La ferme aquacole de Hassi Benabdallah devra lancer, après adaptation confirmée de ce type de crustacés provenant des Etat Unis d’Amérique (USA) avec l’eau de la région saharienne, les cycles d’éclosion et d’engraissement nécessaires à la production de la crevette, avant d’étendre l’opération d’élevage aux autres régions sahariennes, a-t-il précisé.

Selon le même responsable, la production de la crevette à pattes blanches (gammare), lancée en 2016 avec succès à la ferme aquacole de Hassi Benabdallah, a donné lieu à une production de près d’une (1) tonne de crevettes.

Cette production a été à des fins de vulgarisation et de sensibilisation des opérateurs sur l’importance d’investir dans ce créneau et de développer l’aquaculture, à la faveur de la disponibilité d’importantes potentialités à même de permettre la réalisation des objectifs escomptés, a-t-il expliqué.

Réceptionnée en janvier de l’année dernière, la ferme aquacole d’élevage de la crevette d’eau douce de Hassi Benabadallah représente un projet économique « prometteur » pour l’élevage de ce type de crustacés, susceptible de contribuer au transfert de connaissances et d’expériences technique sur ce type d’élevage, a souligné M.Korichi.

Cette ferme aquacole, d’une capacité de production annuelle de 20 à 30 tonnes de crevettes, renferme une série de structures, à l’instar d’un centre de recherches, de bassins d’élevage et d’engraissement, une unité de production d’aliments et trois laboratoires.

Fruit d’une coopération « réussie » algéro-sud-coréenne, la ferme d’élevage de crevette d’eau douce de Hassi Benabdallah s’insère au titre des efforts des pouvoirs publics portant diversification de l’investissement créateur de richesse, et génère une vingtaine d’emplois, notamment pour des cadres universitaires, a fait savoir le même responsable.