CRCC: menaces de résiliation de contrats

crcc

L’entreprise chinoise CRCC est sérieusement menacée de résiliation des contrats qu’elle exécute actuellement pour le compte du ministère de l’habitat.

Nous apprenons en effet que l’OPGI de Boumerdes vient de lui adresser deux mises en demeure en raison des retards qu’elle accuse dans la réalisation de projets de logements.

La première mise en demeure concerne le projet de réalisation de 400 logements publics locatifs à Corso qui a été lancé en juin 2014. L’OPGI de Boumerdes reproche à CRCC le retard considérable enregistré dans l’avancement des travaux et le manque de moyens humains sur le chantier.

Il s’agit en fait de la deuxième mise en demeure concernant ce projet, puisqu’une première mise en demeure a été adressée à CRCC en date du 22/10/2017 pour les même motifs.

L’autre mise en demeure concerne le projet de réalisation de 300 logements publics locatifs, entamé en mai 2014, mais continue d’enregistrer une masse de retards pour manque de moyens humains et matériels sur le chantier.

CRCC, qui réalise de nombreux projets pour le compte des structures du ministère de l’habitat, risque la résiliation de ses contrats avec l’OPGI de Boumerdes et l’interdiction d’accéder à de nouveaux marchés dans le secteur de l’habitat.

LIRE AUSSI Affaire El Bouchi: l’ex-chef de Sûreté d’Alger auditionné

1 Rétrolien / Ping

  1. EATIT: marchés pour les espagnols et américains - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.