Crash des cours du sucre

Le contrat futur sur le sucre non raffiné a chuté cette semaine de plus de 5% à 15,67 cents par livre, accusant ainsi sa douzième semaine de baisse consécutive. Il s’agit de sa plus longue période de repli depuis la création du contrat, en 1961. Après avoir signé en 2016 la meilleure performance des matières premières agricoles, le sucre non raffiné enregistre une baisse de 20% depuis le début de l’année.

Il est pénalisé par un excédent d’offre sur le marché mondial estimé à 3,14 millions de tonnes, en raison d’une hausse moins marquée que prévu de la demande indienne, premier pays consommateur de sucre.

LIRE AUSSI Asile en Europe: admission de 5.2% seulement des demandeurs algériens