Covid 19: un hôtel de 180 lits réquisitionné à Boumerdes

coronavirus
Par Wahab.
Le nombre de contaminations par le covid-19 a atteint, les 56423 cas  (1er  cas le 25 Février 2020) selon le dernier bilan des autorités sanitaires du  pays du 26 Octobre. Devant le  poids des chiffre supporter par les  hôpitaux où le taux d’occupation les lits frôlent les 100% au niveau des services  Covid-19  .Les autorités  locales avec l’aval du conseil scientifique  se tournent vers les solutions alternatives « le Plan B » ces derniers son appelés à déterminer de nouveaux centres d’hébergement pour accueillir les patients suspects et répondre à leur besoins devant la saturation des centres d’accueil au niveau des hôpitaux ou autres structures sanitaires.
Rappelons que le ministre de la santé, le  professeur Benbouzid  a appelé  les wilayas qui connaissent une pression à cause de le surcharge  de s’orienter vers d’autres structures pour le prise en charge des patients suspects. il a également souligné le fait que les walis disposaient de l’autorité nécessaire pour réquisitionner les hôtels privés ou publics ou toute autre structure permettant l’accueil des malades peu affectés par le coronavirus et ne présentant pas de complications.
A se sujet Yahia Yahiaten wali de Boumerdes est pour parer à toute éventualité a prit hier la décision de réquisitionner l’hôtel  »Le Rocher » situer au centre ville, l’établissement offre 180 lits avec des accès très fluides .Le nouveau centre a subi une large opération de désinfection et il est prêt pour accueillir les malades peu affectés par le coronavirus selon les services de la DSP de Boumer des.Il faut savoir que les trois EPH de Boumer des (Thenia, Bordj Menaiel et Dellys) ont une capacité de 220 lits.

Le spectre de saturation des lits refait surface.

« Depuis une semaine, on fait face à une augmentation du nombre de cas de Covid-19 qui commencent à saturer nos lits, témoigne, un chef du service Covid de l’hôpital de Thenia.  « On est sur une moyenne de dix malades  par jour. Les flux entrants n’équilibrent plus les flux sortants. »Après un Septembre encouragent, où les services Covid 19 des EPH de Thenia de Bordj Menaiel et de Dellys affichés presque vide, 22 malades pour Thenia ,5 pour Bordj Menaiel et 3 pour Dellys  donnant ainsi un peu de répit au personnel soignant. Hélas  cette accalmie au niveau des services n’aura été que de courte durée ,du fait que depuis le 15 du mois en cours la courbe repart à la hausse ainsi que l’occupation des lits  obligeant les responsables de la DSP de Boumer des  à prendre les devants en préparant tout un étage au niveau des services des urgences médicales de Thenia ,et la réquisition sur ordre du wali de l’hôtel ‘Le Rocher’ situer au centre ville et ses 180 lits .Cette decision  fait suite à l’alerte de l’Institut national de santé publique (INSP) qui a fait état dans son dernier rapport d’une augmentation de l’ordre de 16%, faisant planer une fois de plus le spectre de la saturation des structures de santé. Aujourd’hui les trois centres références Covid offre une capacité d’accueil de plus de 220 lits. Par ailleurs pour désengorger les hôpitaux 4 centres de suivi et contrôle ont été créer à Boudouaou  et Corso pour la partie Est de Boumer des et Issers et Dellys pour la région Ouest selon le chargé de communication de la DSP Mr Barki. Ces services ont permis d’examiner  plus de 3000 personnes ,évitant ainsi le déplacement vers les hôpitaux. Mais les hôpitaux et leurs personnels craignent de revivre la crise du printemps avec en plus selon le Dr Louni  de l’afflux de patients Covid-19 s’ajoutent d’autres  pathologies respiratoires ou cardiaques ou encore la grippe, plus fréquentes en automne et en hiver. Voir les familles défaites parce qu’elles ne peuvent pas venir à l’hôpital, c’est vraiment difficile à vivre psychologiquement. » Si les choses se compliquent ce que craint ‘l’armée blanche c’est d’en arriver à devoir faire des choix entre les patients avoue émue un médecin sur la sellette depuis Mars dernier.