Coupé de ses relais en Algérie : Macron joue la carte Immigration

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a cherché à frapper fort : « la France ne peut pas accueillir tout le monde », soulevant déjà une polémique qui ne semble pas prête à s’apaiser de sitôt. Agenda politique et immigration ont toujours été liés en France. D’où les questions légitimes posées en longueur de lignes.

Le président français Emmanuel Macron cherche à isoler les migrants « utiles » des « autres » : « On doit le plus rapidement possible donner l’asile à ceux qui ont besoin de notre protection avec la volonté d’intégrer beaucoup plus efficacement ceux qui ont droit à l’asile, avec des cours de français et une politique de l’emploi plus forte ». « Ce qui est important, c’est d’être humain et efficace et sortir de certaines postures dans lesquelles nous nous sommes enfermés », a estimé le président français. « Aujourd’hui, à défaut d’être dans le « en même temps », nous sommes bien souvent dans le « ni-ni » : nous sommes ni humains ni efficaces, pour se donner bonne conscience ou pour faire les faux durs. J’assume de parler calmement d’immigration ».

Qualifié de « pompier pyromane » par ses opposants de la classe politique, Emmanuel Macron se pose en aux des statistiques françaises qui disent que le solde migratoire en France est à peine de 60 000 personnes selon l’Insee, alors que Eurostat le place à moins de 50 000 personnes. Donc, il existe bel et bien faux débat et vrai calcul.

LIRE AUSSI Présidentielle: Azzedine Mihoubi candidat du RND