Cosider: cap sur l’agriculture

cosider

Cosider a trouvé le créneau de l’agriculture comme moyen de diversifier son activité. Le projet est très bien défendu par son son P-dg, Lakhdar Rekhroukh.

Des concessions attribuées au niveau de la wilaya de Khenchla de 17.000 hectares (ha) sont en cours de préparation sur la base d’études d’aménagement et d’opportunité de mise en valeur de l’exploitation menées par le bureau d’études public Bneder.

D’autres concessions de parcelles sont en cours de négociations au niveau des wilayas d’El Oued, Biskra et d’Adrar, ajoute le P-dg soulignant que son groupe ambitionnait à atteindre à terme une superficie d’environ 100.000 à 150.000 ha dédiés à l’activité agricole avec des productions variées de céréales, d’olives et ses dérivées, d’aliments de bétails, d’élevage et de production de lait.

LIRE AUSSI IFU: la date limite des déclarations fixée au 30 juin

En outre, Cosider a bénéficié en 2017, suite au redéploiement des fermes agricoles pilotes décidé par le Conseil des participations de l’Etat (CPE),  d’une participation à hauteur de 70% dans la société « Cazda », filiale du groupe « Agrolog » qui possède une ferme à Biskra d’une superficie de 8.000 ha.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat qui prévoit également la mise à disposition de deux autres fermes respectivement dans les régions de Laghouat et Djelfa.

LIRE AUSSI MPV (Sonelgaz):  sélection d’agences de COM