Coronavirus: quelles mesures pour  soutenir Air Algérie?

air algérie

Le confinement  partiel ou total, portant à prés d’un milliard de personnes confinées dans le monde,  a mis l’activité économique mondiale à l’arrêt. Le secteur du transport aérien est un des plus touchés suite aux fermetures des frontières  de  quasiment tous les pays  et risque de connaitre la faillite de plusieurs compagnies de transport aérien.

l’IATA, Association internationale du transport aérien,  estime  que les revenus générés par le transport de passagers des compagnies aériennes connaitront en 2020  une baisse de 19%, par rapport à l’année dernière. L’impact de l’arrêt du trafic aérien sera  d’autant plus ressenti sur les liquidités des compagnies qu’elles devront faire face à d’importants remboursements de billets suite aux annulations de vols. Le défi immédiat, selon l’IATA,  est de gérer les coûts afin de survivre avec les liquidités disponibles, en attendant une reprise de la demande.

Face à cette situation inédite,  plusieurs pays ont pris des mesures drastiques pour  sauver leurs compagnies. Air France-KLM négocie avec des banques des prêts garantis par les Etats français et néerlandais, pouvant atteindre, selon l’agence Reuters, quatre milliards d’euros pour Air France et deux milliards d’euros pour KLM. C’est le cas également de Lufthansa qui négocie avec le gouvernement allemand des aides publiques de plusieurs milliards d’euros et une possible entrée au capital de la compagnie.

LIRE AUSSI ARPCE: nouvelle directive à l’adresse des opérateurs

L’Italie, pays le plus durement touché sur le plan sanitaire, examine l’option de nationaliser la compagnie aérienne Alitalia, en grande difficulté depuis des années, dans le cadre de mesures économiques d’urgence prises face à la pandémie de Co vid-19.

Dubaï a décidé mardi de soutenir Emirates Airlines, la plus grande compagnie aérienne au Moyen-Orient,  par une injection de capital destinée à aider le transporteur aérien. Pour éviter des licenciements, Emirates a, par ailleurs, décidé de réduire  de 25 à 50% les salaires de base de la plupart de ses 100.000 employés.

Air Algérie, qui connait des difficultés financières bien avant la crise sanitaire et économique mondiale, pourra-t- elle gérer cette conjoncture particulière? Le Gouvernement n’ a pas encore annoncé les mesures qu’il compte mettre en place pour soutenir la compagnie. Le soutien de l’Etat à Air Algérie sera-t-il accompagné d’un pacte social avec les personnels navigants et autres catégories, pour ne pas se retrouver à gérer des grèves intempestives qui compliqueraient davantage le sauvetage de la compagnie?

Samir D.

 

1 Rétrolien / Ping

  1. Saidal: lancement de la production du gel hydro-alcoolique - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.