Constantine: le directeur de la Culture paralyse la restauration de la ville

mihoubi

Plusieurs projets de réhabilitation des anciens quartiers et bâtisses de la ville de Constantine sont paralysés par le directeur de la Culture, qui agit au nom du Wali.

Le directeur de la Culture a exigé aux bureaux d’études étrangers, les permis de séjour ainsi que le permis de travail, en cours de validité lors de la date de la signature du marché.

Les courriers et mises en demeure adressés à ces architectes étrangers ont pollué le climat de travail et retardé la réalisation des travaux de réhabilitation des vielles bâtisses.

LIRE AUSSI Téléphonie mobile: le parc algérien s’élargit