Commerce: le ministre perd son sang froid

agriculture

Lors d’une visite inopinée au marché de gros des fruits et légumes de Boufarik (nord) au premier jour du mois sacré de Ramadhan, le ministre du commerce, Kamel Rezig a prévenu les commerçants spéculateurs qui augmentent délibérément leurs prix qu’ils se verront saisir leurs marchandises s’ils ne proposent pas des prix à la portée du simple citoyen.

D’un ton ferme, le ministre a ordonné aux commerçants de proposer leurs marchandises à des prix raisonnables, notamment celles très demandées pendant le mois de Ramadhan.

S’étonnant que les prix aient doublé en moins d’une semaine, le ministre a appelé les commerçants à penser un peu au simple citoyen en ce mois sacré.

Sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le ministre perd son sang froid et demande la facture d’achat à un mandataire, qu’il menaçait de représailles judiciaires.

LIRE AUSSI Tizi Ouzou: la commune de Yattafen entre histoire et avenir

1 Rétrolien / Ping

  1. Onilev: 200 points de vente agréés - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.