Commerce extérieur : 15,42 milliards de dollars d’importations en quatre mois

Le commerce extérieur algérien a enregistré, au cours des quatre premiers mois de2017, un volume global des importations de 15,42 milliards de dollars us, soit une légère baisse de 0,14% par rapport aux résultats des quatre premiers mois 2016, relèvent des statistiques obtenues par El Moudjahid auprès des Douanes.

«Le volume global des exportations de 11,92 milliards de dollars us, en augmentation de  35,3%  par rapport aux résultats des quatre  premiers mois 2016», précise le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (CNIS). «Cela s’est traduit, ont indiqué les douanes, par un déficit de la balance commerciale durant la période des quatre premiers mois 2017 de l’ordre de 3,5 milliards de dollars us, soit une diminution appréciable de 47,2% par rapport à celui enregistré durant la même période de l’année 2016.» Et de poursuivre : «Ces résultats dégagent un taux de couverture des importations par les exportations de 77% durant les quatre premiers mois 2017, contre 57% au cours des quatre premiers mois 2016.» S’agissant de la répartition des importations par groupes de produits, les Douanes ont souligné qu’il y a des  augmentations  pour les biens alimentaires 7,79%, les biens d’équipements 11,3% et des diminutions pour les biens destinés à l’outil de production,  8,1% et pour les biens de consommation non alimentaires 16,75%.

LIRE AUSSI Renault Algérie: André Abboud, nouveau directeur général

Pour les «biens d’équipements», a précisé le CNIS, il s’agit essentiellement d’appareils électriques pour la téléphonie, de véhicules de transport de personnes et de marchandises, et des articles de robinetterie et de bateaux. Quant aux biens destinés au fonctionnement de l’outil de production qui représentent près de 29% des importations, ils sont constitués essentiellement par les tubes et tuyaux et profilés, les huiles destinées à l’industrie alimentaire, les huiles de pétrole, ainsi que les constructions et parties de constructions. Selon la même source, le groupe des «biens  alimentaires» vient en troisième position dans la structure de nos importations avec la côte part de 18,29%  et un volume de 2,82 milliards de dollars US. Par  rapport   aux  quatre  premiers mois  2016, ce groupe enregistre une augmentation de 7,79%, soit  204  millions  de dollars US en valeur absolue. Concernant le groupe des biens de consommation non  alimentaires, ce dernier, précise le CNIS, occupe le dernier rang dans la structure des importations réalisées durant les quatre premiers 2017 avec  2,19 milliards de dollars US, soit une proportion de 14,18% du volume global, et une baisse appréciable de 16,75% par rapport aux quatre mois de l’année 2016.

LIRE AUSSI Comment le Makhzene martyrise les réfugiés syriens (Vodéo)

S’agissant par ailleurs de l’exportation, les Douanes ont fait savoir que dans la structure des exportations algériennes, les hydrocarbures continuent à représenter l’essentiel de nos ventes à l’étranger durant les quatre premiers mois 2017, avec une part de 94,26% du volume global des  exportations, et une hausse  de 36,94% par rapport à la même période 2016. Quant aux exportations «hors hydrocarbures», elles demeurent toujours marginales,  avec seulement 5,74% du volume  global des exportations, soit une valeur de 685 millions de  dollars US. Elles ont enregistré une hausse de 13,04% par rapport aux quatre mois 2016. Les principaux produits hors hydrocarbures exportés, note le bilan des Douanes, sont constitués essentiellement par le groupe «demi-produits» qui représentent une part de 4,49% du volume global des exportations, soit l’équivalent de 535 millions de dollars US. Le groupe «biens alimentaires»  vient en  seconde position, avec une part de 0,83%, soit  99 millions de dollars US, suivi par le groupe «produits bruts», avec la part de 0,21%, soit en valeur absolue de 26 millions de dollars US, et enfin les groupes «biens d’équipement industriels» et «biens de consommations non alimentaires», avec les parts respectives de 0,17% et 0,04%.

LIRE AUSSI Police des frontières: 4.3 millions de voyageurs contrôlés en 4 mois