CNR: injection de 500 milliards DA pour la prise en charge des pensions

cnr

Une réunion devait intervenir avant la fin de l’année pour réguler la Caisse nationale de Retraite, qui connait une situation assez critique. L’élection d’un président de la République et la désignation d’un gouvernement devaient pousser à adopter des solutions adéquates. De même, le Conseil d’administration de la CNR étudiera avec le département ministériel concerné et le Gouvernement la faisabilité des valorisations des pensions.

En attendant, l’urgence est la collecte de 500 milliards DA pour la prise en charge des pensions ; ses mesures sont contenues dans la loi de finances 2018 qui devait permette cette solution, mais qui tarde à se concrétiser.

Des mesures d’austérité ont été prises dans la douleur, dont principalement la suspension des augmentations des pensions des retraités, l’article 43 de la Loi 12-83 portant sur les retraites stipulant que les pensions des retraités sont valorisées chaque mois de mai de chaque année.

L’âge de la retraite devait aussi être matière à débat prochainement, puisque il est de plus en plus évoqué, alors que dans d’autres pays occidentaux et arabes, l’âge de la retraite commence 65 ans et plus.

En plus de ses 3 millions de retraités, il y eu en 2017, plus de 150 000 nouveaux retraités.

LIRE AUSSI Square Port Said: les cours du 30 septembre 2019