CNAN Nord: le règne des repris de justice

CNAN nord

Condamne dans l’affaire de la vente des navires de la CNAN, Laziz Bouzidi défraye la chronique en ce moment dans le secteur du transport maritime.

Il y quelques années, la CNAN avait fait réparer un bateau pour environ 1 million de dollars puis l’a revendu à quelque 400.000 à Nolis Cevital, une filiale du groupe de Rebrab.

Quelque temps après ce scandal, Laziz Bouzidi, qui était DGA de CNAN Groupe, se retrouve employé chez Rebrab, puis cadre de Dario Maghreb, une compagnie appartenant à la mafia italienne.

Du temps de Boudjemâa Talai, Laziz Bouzidi a été nommé en qualité de Directeur Général de CNAN Nord. Les travailleurs se sont alors révoltés contre cette nomination et le président du groupe GATMA a été obligé de le vider.

En août dernier, le président du groupe GATMA, Righi Al Badar récidive et nomme Laziz Bouzidi en qualité de P-dg de CNAN Nord, sans passer par la procédure habituelle. Une fois encore une forte agitation a secoué l’entreprise publique.

N’ayant pas résisté à cette vague de contestation Righi El Badar a été obligé, mercredi dernier, de relever Laziz Bouzidi de son poste et de nommer Smain Ghomri -ancien P-dg d’Hyproc, une filiale de Sonatrach- en qualité de Président par intérim du conseil d’administration de CNAN Nord.

A 60 ans, Laziz Bouzidi est repris par Righi El Badar en qualité de cadre dirigeant dans le groupe GATMA. Il est également nommé administrateur au niveau du Conseil d’Administration de CNAN Nord.

Décidément, on n’en finit pas avec les histoires des repris de justice dans le secteur du transport maritime.

1 Rétrolien / Ping

  1. Square Port Said: les cours du 24 septembre 2018 - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.