CNAN Med: le forum de la mafia algéro-italienne

dario perioli

La compagnie maritime algérienne, CNAN Med est une manifestation publique des pratiques mafieuses de l’associé italien, Dario Perioli avec, bien sûr un réseau de complicité du coté  de Gatma, le groupe public en charge du transport maritime.

Non satisfait d’avoir mis la main sur 49 % du capital de CNAN Med, suite à une privatisation partielle décidée par Ahmed Ouyahia en 2007,  le patron du partenaire italien, Eligio Fonatna a conçu un un scénario diabolique pour s’approprier les services annexes de consignation au sud de la méditerranée.

Haro sur la consignation et transit

Tout d’abord, Eligio Fonatana s’arrange avec ses partenaires algériens pour prendre le dessus sur CNAN Italia. Il met la main ainsi sur tous les services au ports italiens d’embarquement à savoir: La Spezia (régulier), Salerno (mensuellement), Gênes, Savone, Livourne, l’Adriatique et le sud de l’Italie (occasionnel).

Avec la complicité de responsables algériens, Eligio Fontana va également s’emparer de la représentation algérienne en France.  En Octobre 2008, l’agence marseillaise de la CNAN est fermées dans des circonstances obscures et le service de consignation des bateaux est désormais attribué à une nouvelle entreprise, créée pour la circonstance, en l’occurrence, Navimed.

Navimed est une association où figurent trois opérateurs européens. Principalement l’italien Dario Perioli, le français Navitrans et l’espagnol Transcoma.La société installée à Marseille réalise, sur le dos de l’Algérie, un chiffre d’affaires annuel de 2 millions d’euros.

L’italien Eligio Fonatnan ne s’arrête pas là. Il prend aussi des participations dans la société espagnole Tracoma qui a le monopole sur la consignation des navires à destination des ports algériens.

LIRE AUSSI Dounya Parc: les émiratis en arbitrage contre l’ANDI

Après avoir encerclé l’Algérie à partir des ports sud-méditerranéens, l’italien Eligio Fonatnan fait une invasion sur l’Algérie. En date du 28 mars 2013, il enregistre à l’administration fiscale de Bejaia, la Société Dario Maghreb S A, dans laquelle il est associé avec Laâziz Bouzidi, ex-cadre de la CNAN.

Dario Maghreb, inscrite au registre de commerce sous le numéro 13B0986927, va prospecter le marché algérien et rechercher les meilleurs opportunités pour les services maritimes. Mais elle se heurte à une autre force de répulsion animée par Lazhar Hani, l’ex-P-dg de la CNAN qui a créé, avec sa petite famille, un empire qui s’est installé dans la durée.

Devant cet échec cuisant face à la concurrence face à Hani, l’italien Eligio Fonatna parvient à convaincre Laâziz Bouzidi de quitter la société Dario Maghreb, avec la promesse de le placer dans un poste important. En date du 27 mars 2017, Laâziz Bouzidi cède ses participatins dans Dario Maghreb  à Atmani Amina .

Quelques jours plus tard, Righi El Badar, président du groupe GATMA, installe Laâziz Bouzidi à la tête de CNAN Nord. Les services de sécurité réagissent alors par des notes adressées au ministre du Transport, Boudjema Talai. Ce dernier donne alors des instructions fermes pour vider Bouzidi. Le président groupe GATMA, en l’occurrence Al Badr Righi va récidiver en le désignant une seconde fois, du temps de Abdelghani Zaâlane, à la tête de CNAN Nord. La tentative est avortée par une décision verticale qui va mettre dans la gêne le ministre du transport.

LIRE AUSSI Victime d’Ouyahia: la revanche de Messaoud Chettih

Un massacre à long terme

Le business de l’italien Eligio Fonatna ne se limite pas aux bateaux et aux services de consignation et transit. Il va bien au-delà à travers la locations des containers. Un plan diabolique bien calculé par la mafia algéro-italienne pour piller le pays.

En fait l’Algérie accuse un déficit de 20.000 containers et au lieu de les acheter, Cnan Med préfère les louer à raison de 1,98 dollars en moyenne par jour et par container. Le loueur principal n’est autre qu’une société appartenant à l’italien Eligio Fonatna.

Le parc algérien en container stagne dans la fourchette de 2.200 unités, dont une bonne partie est prête pour la casse en raison de sa vétusté. En comparaison, la Libye détient quelque 350.000 containers qui desservent sa flotte maritime.

Le pire dans cette histoire réside dans le fait que la Cnan Med ne dispose d’aucun container frigorifique. Ce créneau juteux est servi sur un plateau d’argent à l’opérateur CMA-GCM et MSC contre des montants faramineux en devises.

Les pouvoirs publics ont montré leur inquiétudes par rapport aux nuisances causées par cette mafia qui dilapide au quotidien les richesses du pays. Mais, le ministre a les mains liées en raison de la proximité des responsables de Gatma avec le premier ministre Ahmed Ouyahia.

LIRE AUSSI Ligabue: un faire valoir pour la fuite des capitaux