CNAC: 49% des entreprises à vocation agricole

agriculture

Le bilan de la Caisse nationale d’assurance  chômage (CNAC) pour les 10 mois de l’année 2017 fait état de 49% d’entreprises créées dans le cadre de ce dispositif dans le domaine de l’agriculture.

Interrogé en marge de la 8ème édition du Salon international des énergies renouvelables, énergie propre et développement durable (ERA), qui se tient au Centre des conventions d’Oran (CCO) du 23 au 25 octobre en cours, le  directeur général de ce dispositif a indiqué que la CNAC a financé quelque 2.500 projets au cours de l’année 2017 dont 49% touchent à l’agriculture.

Il s’agit de petites fermes, de projets d’élevage ovin et bovin ainsi que d’élevage de poulet de chair et de poules pondeuses, a précisé Mohamed Mahmoudi, soulignant que la direction de la CNAC encourage les porteurs de projets à investir dans les projets à valeur ajoutée, notamment dans le domaine de l’agriculture, le tourisme, les TIC, l’environnement.

Les 2.500 projets financés par la CNAC au cours des 10 premiers mois de l’année 2017 ont permis la création de quelque 7.500 postes d’emploi, avec une moyenne de 3 postes par entreprise, a-t-il fait savoir.

LIRE AUSSI Douanes: les nouveaux textes promulgués avant juin

Le taux de recouvrement à la CNAC est estimé à 58%, un taux appréciable, selon le Dg de la CNAC, qui a indiqué que le taux des projets en échec ne dépasse pas les 4%, selon le même responsable.

Un rééchelonnement a été décrété pour les entrepreneurs financés avant mars 2011 et qui n’ont pas encore remboursé leurs crédits, appelés à se rapprocher des antennes de la CNAC avant le 31 décembre 2017 pour déposer leurs demandes de rééchelonnement pour une durée supplémentaire de 5 ans avec exonération des pénalités de retard, a-t-on fait savoir.

La participation à cette 8ème édition de l’ERA a permis à la CNAC d’entrer en contact avec des jeunes porteurs de projets dans le domaine de l’économie verte, notamment le recyclage, a déclaré M. Mahmoudi soulignant que le salon a été une occasion pour faire participer des entreprises créées dans le cadre des dispositifs d’emploi dont l’ANSEJ et la CNAC.

« La participation de ces entreprises ayant réussi à concrétiser leurs projets dans un domaine aussi nouveau que les énergies renouvelable, est le meilleur argument pour encourager les jeunes qui ont des idées et qui n’arrivent à franchir le pas pour se rapprocher des dispositifs d’aide à la création d’entreprises », a-t-il déclaré.

LIRE AUSSI Oran: des internautes au service de l’environnement