Classement des Start up en Afrique: l’Algérie à la traîne

condor

Selon le rapport annuel 2019 de Partech Africa sur le capital investissement, baromètre de référence du secteur en Afrique, 234 Start up africaines ont levé un total de 2.02 milliards de dollars en 2019, soit une hausse de 74% par rapport à 2018. Le nombre de Start up est passé de 146 en 2018 à 234 en 2019.
Le Nigeria arrive en première position avec 37% des fonds levés, tandis que le Kenya est en deuxième position avec 26% des fonds levés. L’Egypte connait un décollage en 2019 en s’imposant, pour la première fois, à la troisième place devant l’Afrique du Sud, avec 10% des fonds levés.
L’Algérie est classée à la quatorzième place avec seulement 4 millions de dollars levés par une Start up de VTC.
Sur le plan sectoriel, on constate que 41% des fonds levés vont aux Fintech. Les Fintech sont des Start up qui offrent des services financiers innovants. Aucune Fintech n’a été encore lancée en Algérie. Les seules Start up qui ont démarré sont dans le secteur des VTC ou du ecommerce.
Il faut noter que les Edtech, Star up utilisant des outils technologiques innovants dans l’éducation, connaissent en Afrique un essor remarquable avec une progression de 290% en 2019, avec 124 millions de dollars levés.
L’Algérie, qui dispose de jeunes compétences qui ont fait leurs preuves dans les pays qui ont su offrir les conditions idéales pour attirer les talents, doit rapidement mettre en place un véritable écosystème de Start up pour trouver la place qui est la sienne et entrer de plainpied dans la révolution digitale.
Le plan d’action du Gouvernement, qui sera examiné dans les prochains jours, nous renseignera certainement sur la stratégie qui sera mise en place dans ce secteur.
Samir D

LIRE AUSSI Risque d’un perte de 40% de la production céréalière

1 Rétrolien / Ping

  1. ENIEM : crédit de 1,1 milliard de DA débloqué - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.