CKD/Electroménager: la bourde de Bedoui

BEDOUI

Après avoir bloqué tous les opérateurs algériens impliqués dans le montage et la production de l’électroménager, le ministère de l’industrie a accordé, il y a quelques jours, une autorisation d’importation des kits CKD au profit de la société IRIS.

Selon nos sources, c’est le premier ministre Noureddine Bedoui qui a intercédé au profit de l’opérateur IRIS, auprès de la ministre de l’industrie et des mines qui a chargé les services de son département de la délivrance de l’autorisation d’importation des kits CKD.

Nous apprenons encore que le directeur général des industries au ministère de l’industrie, Mustapha Abdelkrim a été limogé, il y a quelques jours, par la ministre du secteur, qui avait obtenu l’aval de Bedoui pour procéder à ce changement.

Le secteur de l’électroménager et de la téléphonie est menacé d’extinction en raison de la suspension de la délivrance des autorisations pour l’importation des kits CKD et autres intrants nécessaires à la production. Depuis février dernier, aucune autorisation n’a été délivrée, en dehors de la décision exceptionnelle de Bedoui.

LIRE AUSSI Influenceurs cyber-activistes : une « presse parallèle » qui fait le buzz