CKD/Electroménager: Iris a été avantagé par le Gouvernement

iris

Suite à la publication par eBourse d’un article sur l’octroi à Iris d’une autorisation d’importation de kits CKD pour le montage des équipements électroménagers, l’entreprise basée à Setif a réagi en indiquant ne pas avoir bénéficié de faveurs de la part du Gouvernement et que les autorisations obtenues récemment ont fait l’objet de demandes datées de novembre 2018.

Les documents en notre possession attestent que tous les opérateurs de l’électroménager et du téléphone mobile ont déposé, fin 2018 et début 2019, des demandes d’autorisations et qu’aucune autorisation n’a été octroyée à ces opérateurs à l’exception de Iris.

A travers les documents en question, il est établi que le ministère de l’industrie et des mines (MIM), à travers sa direction générale des industries et technologies (DGDIT) a transmis à la DG des Douanes le bordereau des autorisations sous le numéro 56/DGDIT/MIM/19, daté du 6 mai dernier.

Ce bordereau a été ensuite répercuté sur les services de la douane, sous le numéro 184/DGD/D04/19.

Dans l’état des autorisations octroyées à Seterex, une société appartenant aux frères Guidoum -fondateurs du groupe Iris-, figure une multitude de produits, portant les références NR 40 et 28 avril 2019.

Parmi les produits mentionnés dans l’autorisation, figuent les les climatiseurs Split. Avec les dérivés 9000, 12000, 18.000 et 24.000. Il existe encore une autre gamme de 48.000 et 60.000 BTU.

Nous retrouvons également des cuisinières 50×50 et 60×60 cm, des lave-linge 6 kg et des machines à laver.

LIRE AUSSI LE Wali de Tiaret sous enquête: Tahkout inquiet

Dans le même bordereau figure une autre liste d’objets numérotée 41 au profit de la Eurl Saterex et portant la date du 28 avril 2019. Cette liste comporte des Door Led P6, P10, P12, P16 et P20, ainsi que des téléphones portables de différentes tailles.

La société Saterex a été fondée le 03 avril 2004, sous le numéro d’inscription 04B0085573. Gérée par les frères Guidoum Djamel et Ammar, Saterex de Sétif est dotée d’un capital social de 500 millions de dinars. L’entreprise est impliquée dans la fabrication de l’électroménager et du plastic et des téléphones mobiles.

Elle réalise un chiffre d’affaires qui a progressé de façon exponentielle pour dépasser les 30 milliards de dinars.

Le groupe Iris jouit d’une belle image dans le monde de l’électroménager. Mais cette affaire d’autorisations exceptionnelles accordées par le ministère de l’industrie a quelque peu déstabilisé les dirigeants du groupe.

Dans notre article précédent, il n’y avait aucune intension de nuire à une quelconque marque. Notre souci était de dénoncer les blocages du gouvernement de Bedoui et les risques de paralysie du secteur de l’électroménager et de l’électronique.

En somme, ces autorisations exceptionnelles ont bel et bien existé au seul profit du groupe Iris. Le fait d’avoir déposé les demandes en 2018, ne change en rien à la question des faveurs, puisque plusieurs autres constructeurs ont fait de même, et leurs autorisations n’ont pas été signées par le ministère de l’industrie.

LIRE AUSSI Brandt: lancement de son quatrième smartphone en Algérie, Le BPRIMES.