Cités U: le directeur de l’ONOU démis de ses fonction, l’aveu de Djerrad, des mesures urgentes, et après ?

« le ministère de l’enseignement supérieur indique qu’il a été mis fin, ce 10 février, aux fonctions de directeur général de l’office national les œuvres universitaires (…) une commission provisoire de le gestion les affaires de l’office national les œuvres universitaires a été chargée pour prendre le releis pour une derée déterminée », lit-on dans le communiqué de département de benziane. Lundi dernier, le directeur de la cité U de Ouled Fayet 2, où l’étudiante est décédé après un incendie dans sa chambre, a été également démis de ses fonctions.

L’accès aux cités universitaires est désormais interdit à toute personne non résidente, a affirmé le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, qui présidait mercredi par visioconférence une réunion du gouvernement.

« Le Premier ministre a donné des instructions au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à l’effet de prendre des mesures urgentes de réhabilitation à l’endroit des cités universitaires qui connaissent un état de dégradation des immeubles et des équipements d’une part et de sécuriser d’autre part les infrastructures d’hébergement, en interdisant notamment l’accès à toute personne non résidente au niveau de ces cités », a indiqué un communiqué des services du Premier ministre ayant sanctionné la réunion du Gouvernement.

M.Djerad a également recommandé de « prendre les mesures nécessaires relatives à l’amélioration de la qualité des prestations liées à la restauration et au transport des étudiants intra et inter-wilayas, et de veiller à l’hygiène et au cadre de vie des cités universitaires et des pavillons », en rappelant les orientations du Président de la République Abdelmadjid Tebboune relatives à la nécessité d’une prise en charge adéquate des conditions d’études, d’hébergement, de restauration et de transport des étudiants.

Intervenant lors de cette réunion du Gouvernement, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, a présenté les actions engagées par son secteur dans le cadre de « l’amélioration des conditions d’hébergement, de restauration et de transport des étudiants », tout en indiquant les mesures préventives prises au sein des universités et des cités universitaires dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, ajoute le communiqué des services du Premier ministre.

Mais toutes ces mesures auront-elles les résultats escomptés ? Non, répondent des étudiants. Dans l’émission Oulach El Moujamala diffusée à Salam TV, des étudiants rejettent totalement ses mesures qu’ils considèrent de poudres aux yeux. « Le gouvernement poursuit sa fuite en avant. Démir un responsable de ses fonctions ne résoudra pas nos problèmes. Nous avons besoin d’un plan de relance et de développement des cités U. Un plan de relance qui améliorera les conditions de vie dans les cités U.

« LA situation de l’étudiant en Algérie est catastrophique. La restauration, l’hébergement, la prise en charge…tout est médiocre », dira Bellal Ibrahim, étudiant résident à la cité universitaire Hydra Centre.

Les conditions de vie des étudiants dans les campus universitaires sont revenues, cette semaine, au devant de la scène, suite au décès, samedi dernier, d’une étudiante de 24 ans, originaire de la wilaya de Tiaret, dans une explosion dans sa chambre à la cité universitaire d’Ouled Fayet 2, à l’Ouest d’Alger.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis