Cimenterie Sour El Ghozlane: gaspillage de devises

gica

Au moment où le groupe public GICA multiplie les opérations de communication sur les contrats d’exportation de ciments et l’apport réalisé en devises,  la filiale de Sour El Ghozlane sort du lot.

On apprend ainsi que la société des ciments de Sour El Ghozlane vient de lancer un appel d’offres national et international pour la réalisation du siège de sa direction commerciale.

Tout le monde se pose la question sur les raisons du recours aux entreprises étrangères pour la réalisation d’un simple bâtiment, alors que de nombreuses sociétés algériennes sont en mesure de le construire.

Cette situation démontre une fois encore les limites du système Ouyahia qui avait pourtant préconisé le recours machinal aux entreprises algériennes pour la réalisation de tous les projets dans le secteur du bâtiment.

LIRE AUSSI Farid Bedjaoui: nouvelle nationalité libanaise