Ciment pétrolier: SCAEK vs Lafarge

Lafarge

La société des ciments d’Ain-EI-Kébira (SCAEK, filiale du groupe public Gica) commence à inquiéter sa rivale française Lafarge.

SCAEK veut se lancer dans le ciment pétrolier et lever le monopole exercé depuis l’indépendance par le groupe français sur ce produit utilisé pour le cimentation des puits pétroliers.

Sauf que SCAEK est confrontée à une résistance farouche qui l’empêche d’accéder à la vente du ciment pétrolier.

SCAEK avait lancé il y a quelque temps, un appel d’offres national et international restreint pour la fourniture et mise en service d’équipements neufs de contrôle de la conformité physique du ciment pétrolier. Par on ne sait quel miracle, cet appel d’offres est déclaré infructueux, faute de fournisseurs de la taille recherchée.

La semaine dernière, SCAEK a lancé le même appel d’offre et croise les doigts…

LIRE AUSSI Charles Hedrich: traversée du Sahara Algérien