Cieptal: des millions € dans une ambiance de scandale

Cieptal, filiale du groupe français CIS, vient de frapper très fort sur le marché de la restauration de Sonatrach et ses filiales.

Cieptal a décroché récemment auprès de l’’Entreprise Nationale des Travaux aux Puits (ENTP, filiale de Sonatrach) deux contrats d’une durée de 36 mois pour la prestation de full catering

Le montant de cette transaction s’élève à 8,184 milliards de dinars, soit près de 60 millions d’euros.

Mais, si ce contrat de l’ENTP n’a pas été contesté, celui de la raffinerie de Skika est scandaleux.

En juillet dernier, la raffinerie a attribué un contrat de restauration à la société Ligabue, dont 35 % des parts sociales sont détenues par le groupe public GEMA.  Ligabue avait remporté ce marhé pour un montant de 758,36 millions de dinars .

Mais, il y a quelques jours, Sonatrach a attribué ce même contrat de la raffinerie de Skikda au français Cieptal 777,14 millions de dinars (6 millions d’euros). Autrement dit, Sonatrach a préféré payer plus cher le prestataire français, au détriment d’un opérateur algérien semi-public.

Voilà comment se concrétise la gestion de Ould Kaddour avec une orientation claire  pour les intérêts français.

LIRE AUSSI Audience des chaînes: l’ENTV se dirige vers la dérive

1 Rétrolien / Ping

  1. Cetrade: commande de sucre - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.