Malgré la chute des prix du pétrole : les autorités excluent le recours à l’endettement extérieur

oussaid

C’est lors de la conférence de presse que Belaïd Mohand Oussaïd, ministre conseiller du président de la République et porte-parole officiel de la Présidence a exclu tout recours à l’endettement extérieur ; et ce, malgré la chute drastique des prix du pétrole. Le ministre conseiller a affirmé que cette option demeure « écartée ». « Puisque le président de la République a écarté le recours à l’endettement extérieur, la position de la République algérienne (par rapport à cette question) reste la même », a-t-il dit.
A une autre question relative aux pertes en termes de postes d’emploi du fait de la pandémie, le Porte-parole de la présidence a souligné « l’intérêt porté par le président de la République pour tout ce qui a trait à la prise en charge des répercussions de la pandémie et au soutien de l’ensemble des personnes affectées ». Il a, dans ce cadre, rappelé le recensement en cours de réalisation pour cerner les personnes et les entreprises impactées par les mesures de confinement, une opération qui « nécessite du temps », a-t-il fait remarquer.

En réponse à une question sur le sort du projet du port du Centre à  Cherchell en partenariat avec les chinois, le ministre conseiller a répondu que les deux pays se penchent actuellement, chacun en ce qui le concerne, sur la lutte contre la pandémie. « Après la fin de cette catastrophe, le sujet sera soumis à l’étude », a-t-il poursuivi.

LIRE AUSSI Investissement agricole et agroalimentaire: vers la création d’une agence nationale

1 Rétrolien / Ping

  1. FCE : Haddad interdisait aux employés l'usage de l'ascenseur - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.