Chantier naval d’Azeffoun: la première barge algérienne de pêche

Le chantier de construction navale et de réparation de bateaux de pêche Algérie-Koréa marine service (SARL SAKOMAS d’Azeffoun (Tizi-Ouzou) lancera durant ce mois de janvier les travaux de construction de la première barge de pêche au niveau national, a-t-on appris mercredi de son Président directeur général (PDG), Nour El Islam Benaoudia.

SAKOMAS, a indiqué à l’APS M. Benaoudia, a acquis de la Corée du sud un moule certifié pour la fabrication de ce type d’embarcations à fond plat, destinées notamment à l’aquaculture, de 16 et 18 mètres de long pour une largeur de 6 mètres, qui seront conçues en fibre de verre.

LIRE AUSSI ONFAA: un référentiel sur les exploitations céréalières

Ce nouveau produit, sera doté d’un tirant d’eau (profondeur d’enfoncement de la quille du navire mesurée depuis le niveau de flottaison) de 0,84m, d’une jauge brute (tonnage du navire) 20,89 tonneaux, d’une grille de 8m de portée avec passerelle, couchette, chambre froide et sanitaires, et sera équipé d’un moteur Hyundai 490 hp 2200 trm 17 nœuds.

Ces barges sont utilisées en Asie où la mer est souvent agitée. Elles facilitent beaucoup l’activité aux pêcheurs parce qu’elles sortent en mer quelque soit les conditions climatiques. Cela évitera, par exemple, une interruption de l’alimentation en poissons placés dans des cages flottantes pour les fermes d’aquaculture marine pour cause de mauvais temps, a expliqué M. Benaoudia.

Le taux d’intégration de ce produit est de 65%. Seul le moteur est importé, a-t-il relevé, avant d’annoncer que la première barge sortira du chantier naval d’Azeffoun dans six mois.

LIRE AUSSI Salon de la pêche: 35 exposants étrangers