Cevital: les comptes gelés par les italiens

Les comptes bancaires d’Aferpi (Aciéries et fonderies Piombino- Italie), appartenant à Cevital, ont été gelés par Piero Nardi, commissaire de Lucchini.

Cette décision a créé la panique au niveau du groupe de Issad Rebrab, dont le Pdg Said Benikene averti que les salaires du mois de décembre ne seront pas payés aux travailleurs. Benikene précise encore qu’Aferpi sera incapable de payer ses fournisseurs.

Cette décision de gel des comptes de l’aciérie de Rebrab est la conséquence d’un feuilleton qui dure depuis plusieurs mois.

Après avoir acquis Aferpi en décembre 2014, Issad Rebrab avait promis d’investir pour redynamiser la production de la société qui se trouvait en faillite.

LIRE AUSSI Chine: un don de 30 millions de dollars

Mais, ces problèmes ont commencé au début de l’année en cours, lorsqu’il s’est déclaré incapable de trouver les financement. La région de Toscane et le ministre italien de l’industrie ont accordé, l’été dernier, un nouvel échéancier, par souci de préserver les emplois.

Finalement, Rebrab abdique et se dit prêt à quitter le capital de l’entreprise. Mais, il n’a pas encore trouvé d’acquéreur aux actifs d’Aferpi.

Selon les italiens, Rebrab a eu des contacts avec plusieurs investisseurs, mais il aurait exigé des montants bien supérieurs à ceux qu’il a investi dans l’aciérie italienne.

LIRE AUSSI Issad Rebrab: à fond pour le chemin de fer transafricain