Certification électronique: à quoi jouent les gens de Houda Feraoun?

houda feraoun

Opérant en groupement, l’Autorité Gouvernementale de Certification Electronique (AGCE) et l’Autorité de régulation de la poste et des Communications Electroniques (ARPCE), ont décidé de lancer cette semaine, un appel d’offre international ayant pour objet, le suivi de la réalisation du Schéma National de Certification Electronique à travers la mise en place des Autorités de Certification Electronique Nationale, Gouvernementale et Economique.

Le hic dans cette procédure de passation de marché, est le fait que le groupement AGCE-ARPCE a accordé un délai très court aux soumissionnaires pour déposer leurs offres.

En fait, le groupement a fixé la date du 23 janvier pour le dépôt des offres techniques et financières.

Du coup, les prestataires étrangers, qui ne sont pas avertis, n’auront pas le temps nécessaire pour préparer les dossiers, notamment le volet technique.

Pour cet appel d’offres, le jeu est faussé dès le départ et le Département de Houda Feraoun entamé l’année avec une note qui rappel les contrats conclus avec Huawei dans des conditions très douteuses.

LIRE AUSSI El Mouhtarif: le défi constantinois