Céréales: prix du blé à près de 210 euros la tonne vendredi

blé

Les prix du blé progressaient vendredi à la mi-journée, dans un marché européen soutenu par le redressement du dollar par rapport à l’euro. Cet après-midi sur Euronext, la tonne de blé tendre gagnait un euro sur l’échéance de mars à 208,50 euros et 1,50 euro sur l’échéance de mai à 206 euros, pour 13.216 lots échangés.

La tonne de maïs, elle, progressait de 1,25 euro sur le contrat de janvier à 194 euros et de 1 euro sur l’échéance de mars à 192 euros également, pour 834 lots échangés.

Des craintes sur la future récolte sud-américaine en proie au déficit hydrique malgré les récentes pluies trop éparses selon les agronomes, soutiennent aussi les cours, note le cabinet Agritel. La Commission européenne a révisé jeudi à la hausse son estimation de production de blé tendre 2020 en Europe à 116,1 millions de tonnes contre 115,8 estimés le mois dernier.

Celle de maïs est revue en hausse à 62,5 millions de tonnes contre 60,2 estimés le mois dernier. A l’international, les exportations russes sont ralenties par des difficultés administratives douanières, notent les opérateurs. Le Mexique a acheté 714.900 tonnes de maïs, le Japon en a acheté 176.700 tonnes et la Chine 231.800 tonnes. A l’international, les exportations russes sont ralenties par des difficultés administratives douanières, notent les opérateurs. Confrontée à l’inflation des produits alimentaires de base, la Russie prévoit d’imposer des quotas d’exportation de céréales et de les taxer à hauteur de 25 euros la tonne, du 15 février au 30 juin.