Céréales: l’Algérie a lancé un nouvel appel d’offres

blé
Par Rabah Kahouadji

Depuis le début de la crise du coronavirus, on note un essoufflement de la demande des potentiels acheteurs sur le marché international de céréales, notamment européen, américain ainsi que celui de la mer Noire pour des chargements plus éloignés sur avril/mai.

Autre facteur d’incertitude, les répercussions du coronavirus sur les flux de marchandises, et sur l’activité économique chinoise et ses conséquences sur l’économie mondiale. Les marchés évoluent peu ces derniers jours, car  les opérateurs se montrant prudents avant le rapport USDA qui  devrait être publié le  11 février. Toutefois, sur la scène internationale, l’Algérie a lancé un nouvel appel d’offres en blé sans préciser pour autant la nature du produit qu’elle compte acheter plus tard.

LIRE AUSSI Révision du code de commerce pour un meilleur climat des affaires