Centrale de Hamma: la guerre Ansaldo-Siemens

Le groupe italien Ansaldo est sorti victorieux de la guerre qu’il a livré à son rival allemand, Siemens, sur le terrain de la centrale électrique de Hamma (Alger).

Cette centrale de production de l’électricité a été construite par Ansaldo, mais à chaque appel d’offres pour des travaux de rénovation ou de mise à niveau des équipements, il se retrouve en concurrence avec l’allemand Siemens.

La réalisation de cet ouvrage de 400 MW a été assurée, en 2002, par le Consortium ANSALDO ENERGIA Spa (ITALIE) et ANSALDO TRANSMISSIONE E DISTRIBUZIONE Srl (ITALIE). Les travaux de Génie Civil ont été réalisés par l’Inerga, une filiale de Sonelgaz pour un montant de 372 millions de dinars. Baticic a été retenue pour les travaux de charpente métallique.

La fourniture et mise en service a coûté le montant de 154,5 millions de dollars.

 

Le projet avait été financé par le Fades (Fonds Arabe de Développement Economique et Social) à hauteur de 63.9%, la Banque Islamique du Développement(12.5%), le Fonds d’Abou Dahbi(13.8%),  le Fonds Saoudien (8.7%) et Sonelgaz avec seulement 1.1%

Délai global de réalisation : 31 Mois

ansaldo

LIRE AUSSI Ooredoo: le mensonge qui cache l’échec