CEEG: tout pour chasser les soumissionnaires

Compagnie de L’Engineering de l’Electricité et du Gaz (CEEG, filiale de Sonelgaz), agissant en mandataire de GRTE, a lancé cette semaine, un appel d’offres international assez singulier. Il porte sur la fourniture clé en main d’un poste extérieur 220/60 kV à Ain Fateh en 3 x 120 MVA et un autre poste similaire à Boutheldja en 2  x 120 MVA( Extensible a 3 x 120 MVA).

Pour retirer le cahier, chaque soumissionnaire est tenu de verser la somme de 700 mille dinars. En outre, pour soumissionner, la CEEG exige une Garantie Bancaire  250.000 € pour les étrangers ou 25 millions de dinars pour les nationaux à verser pour chaque projet de poste.

Le pire dans cette histoire c’est le fait de fixer les délais de réalisation de ces ouvrage à 24 mois, alors qu’il est possible qu’un candidat se dit en mesure de livrer le projet en un délai plus court.

Ces exigences draconiennes ne sont pas pour encourager les candidat à ces projets.

LIRE AUSSI Tourisme: 2,5 millions d’algériens ont visité la Tunisie