Cancer: 7 milliards DA pour les soins à Tizi-Ouzou

Un montant de plus de 7, 788 milliards de DA a été mobilisé par le CHU Nedir Mohammed de Tizi-Ouzou entre 2006 et 2016 pour soigner les patients atteints de cancer, a révélé un médecin spécialiste, citant une étude.

Le Pr Cherifa Sedkaoui du service Oncologie de ce même établissement de santé, qui a présenté une étude sur la prise en charge des patients atteints de pathologies cancéreuses, à l’occasion du premier congrès de la faculté de médecine qui s’est déroulé jeudi et vendredi au campus Hasnaoua I de l’université Mouloud Mammeri, a expliqué que cette enveloppe a profité à plus 11 700 malades.

Ce montant à servi à l’achat de réactifs et permis d’assurer, durant cette même période, un total de 82 411 cures de chimiothérapie au profit de ces patients, pris en charge principalement au service oncologie de l’unité Belloua, selon la même étude.

LIRE AUSSI Logement: la nouvelle formule vise à diversifier l’offre

Cette spécialiste ainsi que d’autres médecins qui ont participé à ce congrès ont insisté sur l’importance d’effectuer des dépistages réguliers afin de prévenir toute apparition de pathologie cancéreuse pour un traitement rapide de la maladie et augmenter ses chances de guérison et réduire le coût des soins.

Ce premier congrès, placé sous haut le patronage du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et parrainé par le coordonnateur du plan cancer 2015-2019, le Pr Messaoud Zitouni, a consacré la part du lion des communications à la cancérologie où les intervenants ont traité de l’ampleur de cette maladie à Tizi-Ouzou y prenant de plus en plus de place, que ça soit en terme de morbidité/mortalité qu’en terme de qualité de soins et surtout de coût.

A la clôture des travaux, les participants ont insisté sur le dépistage des cancers à un stade précoce pour améliorer le taux de guérison et agir sur les facteurs de risque modifiables, et rappelé la nécessité de mettre en service, dans les meilleurs délais   le Centre anti Cancer de Draa Ben Khedda afin d’améliorer les conditions de prise en charge du patient.

LIRE AUSSI Tizi Ouzou: la première en couverture énergétique

Ce congrès a traité également de la pathologie liée à l’âge dans le cadre de deux tables rondes, l’une sur les pathologies de l’enfant et l’autre consacrée aux maladies du sujet âgé où il a été relevé que devant l’augmentation de l’espérance de vie de la population algérienne, la communauté médicale rencontre de plus en plus de patients âgés atteints de  pathologies multiples et spécifiques, d’où le défi d’y faire face en améliorant les structures d’accueil pour ces personnes et en réfléchissant à une stratégie efficace pour améliorer la qualité de leurs soins.

Un atelier sur la Refonte des études médicales dans le but d’améliorer la qualité de la formation de l’étudiant en médecine en passant par l’amélioration du niveau des enseignants ainsi que des outils d’enseignement, a été animé lors de ce congrès.

La nécessité pour les médecins hospitalo-universitaires d’être au diapason des inventions technologiques et des innovations dans le domaine médical, l’actualité pharmaceutique, la médecine douce ont été également abordés lors de cette manifestation scientifique.

LIRE AUSSI Importations: hausse de la facture alimentaire