Campagne moissons-battages à Tlemcen : un taux d’avancement de 85% enregistré (responsable)

La campagne moissons-battages de la saison agricole 2016-2017 a atteint, au niveau de la wilaya de Tlemcen, un taux d’avancement de l’ordre de 85%, soit une production de 1.571.800 quintaux de céréales pour des prévisions de l’ordre de 2.054.400 quintaux et un rendement de 11 qx/ha, fixés par la direction des services agricoles (DSA), a-t-on appris de son premier responsable.

Cette campagne a concerné une superficie de 172.500 ha, gérée par 9.431 céréaliers, dont 13.241 ha pour la multiplication et 4.580 ha en irrigués. 50 % de la superficie globale concerne la production de l’orge, notamment, dans les zones pastorales du sud de la wilaya.

Par ailleurs, le même responsable a mis en exergue l’essor particulier que connaît le système d’irrigation complémentaire durant cette campagne, y compris au niveau des zones steppiques. Il a rappelé que la production provisoire de cette campagne, qui a touché une superficie de 149.300 ha, se répartissait entre 484.000 quintaux de blé dur, 166.800 qx de blé tendre, 876.000 qx d’orge et 45.000 qx de fourrages.

Pour mener à bien cette opération, la DSA a procédé à l’ouverture de 29 points de collecte, dont 19 relevant de la CCLS et 10 loués par cette dernière, soit une capacité de 1.913.400 qx.Par ailleurs, 306 moissonneuses batteuses, dont 70 hors wilaya, ont été mises à contribution.

« Une superficie de 74 ha, dont 50 ha de blé dur, 22 ha de blé tendre et deux hectares de fourrage, a été endommagée par des incendies causés par les fortes chaleurs enregistrées à travers la wilaya de Tlemcen », a-t-on noté.

Dans le domaine de l’accompagnement des fellahs, la Banque d’Agriculture et du Développement Rural (BADR) a agréé 236 dossiers de demande du crédit R’fig consacré à l’achat de semences, engrais et pesticides, pour une enveloppe globale de plus de 228,600 millions DA. Le Fonds national de développement agricole a été, également, mis à profit pour le renouvellement des équipements de moissons-battages, la mobilisation de ressources hydriques, et l’acquisition d’équipements d’irrigation.

Le directeur des services agricoles a rappelé qu’une bonne pluviométrie (198 mm) a marqué le début de la campagne labours-semailles, entre le 1er septembre 2016 et le 28 février 2017. Par contre, les mois de mars et avril, considérés comme période cruciale pour le développement des épis de blé, n’a enregistré qu’une pluviométrie de 11 mm seulement.

S’agissant de la collecte, la DSA a signalé, qu’à ce jour, une quantité de 595.300 qx avait été emmagasinée par la CCLS, dont seulement 136.850 qx d’orge, en raison de la demande de ce produit au niveau des marchés hebdomadaires et son utilisation pour l’alimentation du bétail.