Campagne labours-semailles: les chiffres de la saison 2016/2017

oaic

Le coup d’envoi officiel de la campagne nationale labours-semailles pour la saison 2016-2017 est donné.

Tout d’abord, il est utile de noter que la campagne labours-semailles 2016/2017 s’est lancée dans de bonnes conditions climatiques avec une pluviométrie relativement tardive mais abondante aux mois de décembre et janvier derniers. La quantité de semences de céréales mobilisée est de 2,6 millions de quintaux dont 2,2 millions de quintaux commercialisée, soit au même niveau par rapport à la campagne précédente.

Les quantités d’engrais de fonds mobilisées par l’OAIC est de 740 000 q, soit au même niveau par rapport à la campagne 2015/2016. Quant aux quantités d’engrais de fonds vendues sont de 574 500q contre 613 045 q vendues à la même période de la campagne précédente.

Par ailleurs, la superficie emblavée en céréales au titre de cette campagne est de 3 509 000 ha contre 3 380 300 ha emblavée lors de la campagne de la saison précédente. Elle est répartie comme suit :

Blé dur : 1 602 340 ha (soit une augmentation de 4,7% par rapport à la campagne écoulée)

Blé tendre : 515 600 ha (soit une diminution de 2,8 % par rapport à la campagne écoulée)

Orge : 1 303 260 ha soit une augmentation de 5,18% par rapport à la campagne écoulée).

En ce qui concerne la campagne désherbage, les quantités de produit herbicide mobilisées par l’OAIC sont de 410 000 équivalents hectares dont 238 200 équivalents hectares sont commercialisées.

En matière de réalisation, la superficie désherbée est de 879 240 ha contre 493 927 ha désherbée à la même période de l’année écoulée, soit une hausse de 78%.

Pour l’engrais de couverture, la quantité mobilisée par l’OAIC est de 794 000 q contre 768 600 q à la même période de la campagne écoulée.

Le niveau d’approvisionnement des agriculteurs en engrais de couverture auprès des CCLS a baissé de 4,5%.

La superficie fertilisée en engrais azoté est de 833 695 ha contre 615 810 ha fertilisée à la même période de la campagne précédente.

Déficit pluviométrique

Les conditions climatiques qui ont sévi au cours de la campagne, ont eu un grand effet sur la baisse observée sur la mobilisation des engrais. Dans ce sens et suite aux conditions climatiques défavorables caractérisées par une absence de pluviométrie depuis le mois de février, et un début de printemps très chaud et sec ( surtout l’Est Algérien), un dispositif d’alerte à la sécheresse a été installé et 05 bulletins d’alerte à la sécheresse agro météorologique ont été émis pour 19 wilayas céréalières. Ces conditions de sécheresse se sont prolongées durant la première quinzaine du mois de mai qui affiche un bilan pluviométrique déficitaire sur l’ensemble des wilayas, accompagnée d’une élévation des températures. Ce déficit pluviométrique est plus prononcé sur la région Est, les hauts plateaux et les plaines intérieures de l’Ouest.

Une superficie de 150 000 ha a été irriguée sur un objectif de 230 000 ha de l’année 2017. Les services du ministère des ressources en eau ont procédé à des lâchers d’eau pour l’irrigation au niveau des grands périmètres d’irrigation, sachant que les emblavures céréales au niveau de ces derniers sont estimées à 8 000 ha.

Alertes et traitement immédiat

Selon l’INPV, la Septoriose, la Tache auréolée, le ver blanc et l’Oïdium, ont fait leur apparition au niveau de plusieurs parcelles céréalières relevant d’Annaba, El Tarf, Boumerdès, Chlef, Tlemcen, Tiaret Mostaganem où les premières signalisations ont été faites. Des traitements ont été réalisés contre les punaises des céréales depuis le début de la campagne à ce jour pour atteindre un cumul de 829,50 ha traités. Elles sont reparties sur 06 communes et 04 wilayas céréalières potentielles (Saida, Tissemsilt, Tlemcen et SBA).

LIRE AUSSI campagne céréalière 2016/2017: le Pré-Bilan complet