campagne céréalière 2016/2017: le Pré-Bilan complet

  1. Les conditions climatiques :

Les conditions climatiques ayant caractérisé la campagne labours-semailles 2016/2017 ont été favorables pour lancer les travaux de préparation du sol et la mise en place des cultures. Cependant la période « février-avril 2017» a été caractérisée par une absence quasi-totale des précipitations qui s’est répercutée négativement sur la campagne notamment, au Centre et à l’Est. Cette période coïncide avec la phase la plus sensible au stress hydrique. Plusieurs alertes à la sécheresse agro-météorologique ont été émises pour les différentes wilayas céréalières, cependant, les services du MRE(Ministère des Ressources en Eau) ont procédé à des lâchers d’eau pour l’irrigation au niveau des grands périmètres d’irrigation (GPI).Il est à préciser que les emblavures au niveau des GPI sont estimées à 8000 ha. Ces conditions de sécheresse se prolongent jusqu’à la moitié du mois de mai 2017 qui affiche un bilan pluviométrique déficitaire sur l’ensemble des wilayas, accompagné d’une élévation des températures, accentuant ainsi l’état des céréales ayant déjà manifesté les signes du manque d’eau qui étaient plus prononcés sur la région Est, la région des hauts plateaux et sur les plaines intérieurs de l’Ouest.


LIRE AUSSI Huile d’olive: hausse de la production algérienne de 27%


  1. Situation phytosanitaire:

Selon l’INPV, durant la campagne céréalière 2016/2017, l’opération de désherbage a été entamée au début du mois de janvier atteignant un cumul national de 603 000 ha traités soit une hausse de 90 % par rapport à la même période de la campagne 2015/2016. Cette opération a été réalisée sur les 41 wilayas céréalières du pays. Le désherbage chimique des céréales s’est déroulé dans des conditions assez contraignantes en raison de plusieurs facteurs, notamment :

  • Les conditions climatiques qui ont marqué le mois de janvier (pluies abondantes, températures basses) ;
  •  Le désintéressement de certains céréaliers malgré la disponibilité des herbicides et les actions de vulgarisation réalisées à leurs profits pour les sensibiliser sur l’intérêt économique de cette opération ;
  • Les variations des stades phénologiques des céréales dues aux dates de semis qui diffèrent d’une région à une autre. Les wilayas d’Annaba, El-Taref, Skikda, Constantine, Mila et Guelma ont réalisé des superficies très acceptables en comparaison avec les campagnes écoulées. Par contre, pour les DDPA La campagne céréalière 2016/2017 s’étend du mois de septembre 2016 jusqu’au mois d’août 2017.

LIRE AUSSI Socothyd: plusieurs commandes en vue


3: autres wilayas céréalières

Les superficies désherbées demeurent très faibles à cause des conditions climatiques. Concernant la lutte contre les rongeurs arvicoles, la superficie totale infestée pour la campagne 2016/2017 est de près de 44 170 ha, répartis sur 24 wilayas du pays. Les infestations les plus importantes sont enregistrées au niveau de la région Est avec 57,5% de la superficie globale infestée. Les autres régions ont enregistré des infestations plus au moins variables, réparties comme suit : le Sud : 24,07%, l’Ouest : 11,43% et le Centre : 6,91 % seulement de la superficie globale.

Par ailleurs, la superficie globale déclarée infestée par la mérione de shaw durant cette campagne est de l’ordre de 46.013 ha, répartis sur 24 wilayas céréalières. Cependant, la campagne de lutte contre les rongeurs arvicoles a touché à sa fin en mois d’Avril 2017 avec 31 560 ha à travers 23 wilayas céréalières, soit un taux de couverture avoisinant les 71,45 % de la superficie globale infestée. D’autre part, les opérations de traitement contre les punaises des céréales en phase printanière ont été achevées vers la première décade du mois de juillet au niveau de toutes les wilayas concernées. Un total de 1.117,50 ha a été traité en bordures des parcelles au niveau de 06 communes réparties sur 04 wilayas céréalières potentielles à savoir : Saïda, Tlemcen, Sidi Bel Abbes et Tissemsilt.


LIRE AUSSI Céréales: Production nationale de 35 millions de quintaux


  1. Intrants mobilisés :

 4.1. Semence :

La quantité de semence de céréales mobilisée au cours de la campagne 2016/2017 est de 2620 477 q, soit une diminution de 6% par rapport à la campagne écoulée. Quant à la quantité vendue par les CCLS, cette dernière est de 2 165 070 q dont 1 321 500 q de semence de blé dur (soit 61%), contre 2344400 q vendue à la même période de la campagne 2015/2016, soit une baisse de 8%.

4.2. Engrais :

La quantité d’engrais de fond mobilisée par l’OAIC au titre de la campagne 2016/2017 est de 740 000 q soit au même niveau que la campagne 2015/2016. Quant aux quantités d’engrais de fond vendues par les CCLS, ces dernières sont de 574 500 q contre 613 045 q vendues lors de la campagne 2015/2016. La campagne céréalière 2016/2017 s’étend du mois de septembre 2016 jusqu’au mois d’août 2017

4 4. Superficies :

4.1. Répartition des superficies emblavées par spéculation lors de la campagne 2016/2017 :

La superficie emblavée au titre de la campagne 2016/2017 est de 3 507 150 ha. Le blé dur comme à l’accoutumé occupe la part la plus importante, soit 45% suivi de l’orge avec 37%, du blé tendre avec 15% et enfin de l’avoine avec 3%. 4.2. Superficies emblavées en céréales ainsi que les superficies affectées par la sécheresse lors de la campagne 2016/2017.

La superficie affectée par la sécheresse est estimé à 928 478 ha et se localise essentiellement dans la région Est dont 44% est constituée du blé dur et 38% d’orge.

La campagne céréalière 2016/2017 s’étend du mois de septembre 2016 jusqu’au mois d’août 2017

Les superficies emblavées du blé dur ont connu une légère augmentation de 0,1% en 2016/2017 comparativement à la campagne écoulée, par contre les superficies récoltées ont enregistré une baisse de 17% en 2016/2017 par rapport à 2015/2016.


LIRE AUSSI OAIC: les semences produites en Algérie


4.3.2. Blé tendre :

Pour le blé tendre, les superficies emblavées et récoltées lors de la campagne 2016/2017 ont connu une baisse de 0,4% et de 30% respectivement par rapport à 2015/2016.

Les superficies emblavées et récoltées ont connu une baisse de 0,3% et de 12% respectivement en 2016/2017 comparativement à la campagne écoulée.

  1. Production :

5.1.La production nationale des céréales lors de la campagne 2016/2017 : Le total de la production nationale des céréales pour la campagne 2016/2017 est de 34,8 millions de quintaux, essentiellement constituée de 20 millions de quintaux de blé dur et près de 10 millions de quintaux d’orge, en hausse de 1,4% comparativement à la campagne 2015/2016.

  1. Collecte des céréales pour la campagne 2016/2017 :

La production collectée est estimée à 16 181 643 q contre 14 824 963 q à la même période de la campagne écoulée soit une augmentation de 9% par rapport à la campagne 2015/2016.

  1. Rendement : Le rendement moyen des céréales lors de la campagne 2016/2017 est de 15q/ha contre 16q/ha en 2015/2016. Cette baisse est due principalement au stress hydriques qui a caractérisé la campagne céréalière notamment durant les phases critique de développement de la céréaliculture.
  2. Commerce Extérieur :

8.1. Evolution des importations et des exportations du blé dur, du blé tendre, de l’orge et du maïs lors des deux dernières campagnes :

La campagne céréalière 2016/2017 s’étend du mois de septembre 2016 jusqu’au mois d’août 2017 8 en blé dur les importations au cours de la campagne 2016/2017 ont atteint 1 millions de tonnes (578millions USD) contre 1,78 millions de tonnes (625millions USD) en 2015/2016, soit une diminution de 39 % en quantité et 7,5 % en valeur. Pour les exportations du blé dur, ces derniers ont atteint 9 tonnes (soit 5 586 millions USD). Les importations du blé tendre ont atteint 3,7 millions de tonnes (1 300 millions USD) lors de la campagne 2016/2017 contre 6,4 millions de tonnes (1 334 millions USD) à la même période de la campagne 2015/2016, soit une diminution de 42 % en quantité et 24% en valeur. Une diminution de 41 % en quantité et 24 % en valeur est relevée pour les importations de l’orge lors de la campagne 2016/ 2017 comparativement à la même période de la campagne écoulée. Pour le maïs, une baisse de 51 % en quantité et 14 % en valeur a été enregistrée durant la campagne 2016/ 2017 comparativement à la même période de la campagne 2015/ 2016. Par ailleurs, les exportations du maïs ont atteint 300 kg (soit 181 millions USD).

Conclusion :

La campagne céréalière 2016/2017, en termes de production est plus ou moins meilleure que l’année dernière. La production a connu une hausse de 1,4% par rapport à 2015/2016. Toutefois, Les céréales restent dépendant des conditions climatiques qui n’ont pas été très favorables spécialement à partir du mois de février jusqu’au début du mois de mai 2017.

Par ailleurs, il est à signaler que près de 1 600 ha de la culture du blé et de l’orge ont été endommagés par les incendies depuis le début de l’été (à partir du premier juin au 30 août 2017) selon la Direction des Statistiques de la Direction Générale de la Protection Civile.

La wilaya de Boumerdès est la plus touchée avec une superficie de 1 000 ha, suivie de la wilaya de Médéa avec 211,75 ha et la wilaya de Relizane avec 178,5 ha.

Aussi, plus de 213 800 bottes de foin ont été ravagés par les incendies dans différentes wilayas du pays.

Les importations Algériennes des céréales au cours de la campagne 2016/2017 ont connu une baisse en quantité et en valeur par rapport à la campagne 2015/2016:

Blé dur :- 39% tonne ; – 7,5 % USD

Blé tendre :-42 % tonnes ;- 2,5 % USD

Orge :- 41% tonnes ; – 24 % USD