Café: les prix plombés par une récolte record

Le café a souffert cette semaine des prévisions d’une récolte record en 2017-2018 tandis que le cacao s’est ressaisi et que le sucre a nettement reculé.

– Trop plein de café –

Le robusta a sombré mardi à 1.672 dollars la tonne à Londres, à son plus bas niveau depuis un an et demi, avant de se ressaisir sur le reste de la semaine, tandis que l’arabica s’est inscrit en baisse nette sur la semaine.

L’Organisation internationale du café (ICO) estime désormais que la production en 2017-2018 atteindra un niveau record de 158,8 millions de sacs de 60 kg.

« La production de robusta devrait augmenter de 3,7% à 61,5 millions de sacs, et ce principalement à cause d’une très bonne récolte au Vietnam, premier producteur mondial », ont souligné les analystes de Commerzbank.

« Les producteurs vietnamiens commencent à se préparer pour des célébrations du Nouvel an qui auront lieu le 14 février », ont par ailleurs noté les analystes de I&Smith, qui estiment que ces fêtes encouragent les fermiers vietnamiens à vendre avant l’arrêt des transactions et à tendance à limiter toute potentielle hausse des prix.


LIRE AUSSI Bourse d’Alger: la séance du 11 janvier 2018


– Le cacao se ressaisit –

Le cacao est légèrement remonté, après avoir atteint la semaine dernière son plus bas niveau depuis six ans à Londres.

Les prix ont notamment profité de la possible perturbation de la récolte en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, alors qu’une unité d’élite de la police et de la gendarmerie à Bouaké (nord), épicentre des mutineries de soldats ivoiriens en 2017, a été attaqué et vandalisé par des soldats ivoiriens dans la nuit de mardi à mercredi.

« La ville fait partie de la +ceinture du cacao+ (zone particulièrement importante pour la production, ndlr) », a souligné Jack Scoville, analyste chez Futures Price Group, qui estime également que la demande pourrait avoir grimpé en raison de la faiblesse des prix.

L’Agence européenne pour le cacao (ECA) publiera lundi ses données sur le broyage en Europe au quatrième trimestre, et cette activité pourrait avoir atteint son plus haut niveau depuis 2009, selon des données compilées par Bloomberg.


LIRE AUSSI Bourse d’Alger: la séance du 11 janvier 2018


– Pari raté sur le marché du sucre –

Les cours du sucre ont fortement reculé sur la semaine après avoir été portés en début de mois par des achats spéculatifs.

« Les investisseurs ont préféré encaisser leurs bénéfices, alors que l’offre mondiale reste très abondante », a expliqué Jack Scoville.

« Certains pariaient que les fonds d’investissement allaient acheter du sucre pour des raisons techniques d’équilibre de leurs portefeuilles, mais cela ne s’est pas concrétisé », a précisé Tom Kujawa, analyste chez Sucden.

De nombreux acteurs du marché attendent un surplus de l’offre pour les deux prochaines récoltes, ce qui a déjà pesé sur les cours en 2017.

Sur le Liffe de Londres, la tonne de ROBUSTA pour livraison en mars valait 1.725 vendredi à 15H20 GMT, contre 1.731 dollars le vendredi précédent à 15H15 GMT. Sur l’ICE Futures US de New York, la livre d’ARABICA pour livraison en mars valait 122,05 cents, contre 129,25 cents sept jours auparavant.

A Londres, la tonne de SUCRE BLANC pour livraison en mars valait 371,60 dollars, contre 399,50 dollars le vendredi précédent. A New York, la livre de SUCRE BRUT pour livraison en mars valait 13,97 cents, contre 15,23 cents sept jours auparavant.

A Londres, la tonne de CACAO pour livraison en mars valait 1.379 livres sterling, contre 1.364 livres sterling le vendredi précédent. A New York, la tonne pour livraison en mars valait 1.911 dollars, contre 1.898 dollars sept jours plus tôt.

LIRE AUSSI Dicopa: une commande de 600 tonnes de café Robusta grade II