Bourse  D’Alger:  comment investir ?

bourse d'Alger

Par Nassym Louradi

La bourse en générale est un marché financier. Comme partout dans le monde,  il y a la bourse d’Alger, où existent plusieurs instruments financiers.

Dans cet article, je vais étaler les principes de la bourse et comment investir dans la bourse.

C’est quoi la bourse ? La bourse est un marché financier où vendeurs et acheteurs se rencontrent pour réaliser un échange (achat/ vente), basé sur l’offre et la demande. On trouve en bourse actions (parts) des sociétés cotés, qui déclarent dans la transparence leurs chiffres d’affaires, leurs résultats nets etc. On trouve également d’autres instruments financiers et produits tel que les OATs dont je vais expliquer ci dessous les marchés qui existent.

Je vais juste parler de marché OATs et actions (marché principal ) où les 5 societés cotés sont : El-Aurassi, Saidal, Biopharm, NCA Rouiba, Alliance Assurance. Ces sociétés ont ouvert leurs capital pour les investisseurs Algériens.

Pour passer un ordre d’achat ou vente d’action, il est primordial de passer par un intermédiaire financier ou connu sous IOB (intermédiaire en Operations boursières). Gagner en vendant les actions acquises ou attendre les dividendes.

Pour trader en bourse, il suffit d’acheter une action via un IOB et attendre le moment où le cours augmente pour passer un ordre de vente.

LIRE AUSSI Centrale Boutlelis: Sonelgaz menace GE et Cegelec

Les dividendes sont distribués aux actionnaires par une société. Par exemple Biopharm, quand elle réalise des profits qui sont annuels.

Il n’y a pas seulement les actions mais aussi les OATs, produits financiers consistant à emprunter (Etat ou entreprise) contre un coupon (pourcentage d’intérêt) et l’argent emprunté est récupéré à la date d’échéance.

Par exemple : le gouvernement algérien a émis une obligation à 100DA avec une date de l’échéance pour 2030. L’intérêt assigné à cette opération est de l’ordre de 4%. Donc, si on achète 1000 OATs, on aura annuellement 4% d’intérêts et en 2030, l’année d’échéance, l’Etat va restituer l’argent emprunté.

Les obligations sont échangées et on peut les acheter et les vendre sur le marché secondaire. L’opération d’achat ou de vente se fait via un IOB Pour en savoir plus, consulter le site Cosob.org de la Commission responsable de la régulation de marché boursier ou Sgvb.dz , le site de la bourse d’Alger.

Voici quelques IOBs qui travaillent sur la bourse d’Alger: Tell Markets, BNP Paribas, BNA, BDL, Société Générale Algérie

LIRE AUSSI : Nassym Louradi: cap sur la monnaie virtuelle