Boumerdes/Zones d’ombre : Plus de 14 000 foyers raccordés au gaz naturel

sonelgaz
Par Wahab.
 Trente sept  opérations inscrites pour le raccordement des zones d’ombre en gaz naturel  sont terminées et mises en service permettant le raccordement de 14 224 foyers au réseau de distribution de gaz naturel dans des zones souffrant de ce manque à chaque hiver.
Selon le communique de la société algérienne de distribution de l’électricité et du gaz 71 opérations similaires sont en cours de réalisation  dans l’attente de lancement  de lancement de 61 autres opérations ‘gaz naturel’ dont les études sont terminées cet apport permettra le raccordement de 8800 foyers, ces opérations inscrites dans le cadre de raccordement de zones d’ombres garce à la réalisation de 1340 km de réseau.
Le reste des opérations prévues sont en cours de préparation des dossiers afin d’entamer les études, a indiqué la même source, notant que « la wilaya de Boumerdes à connu un important développement de son réseau gazier ces dix dernières années, résultat de la concrétisation de plusieurs projets visant l’amélioration du taux de couverture en gaz dans la wilaya ». Ainsi le nombre de client gaz est passé de 48 166 en 2010 à 126 830 en 2020 soit une évolution de 162 %.
Enfin la direction de la SADEG regrette les oppositions bloquant des projets d’envergure comme c’est le cas dans la localité d’Afir où 2570 foyers sont dans l’attente de raccordement depuis des mois pour cause d’opposition sur le réseau transport par des propriétaires de terrains ,pénalisant toute une région à l’approche du grand froid qui sévit dans cette région montagneuse .Rappelant que la phase Une de l’opération  zones d’ombres lancée au mois de février dernier   a permis le recensement de quelque 322 zones    à travers les 32 communes (soit plus de 10 zones par commune)  la seconde étape a permis d’identifier  les besoins «urgents» couvrant les différents aspects de la vie quotidienne des citoyens devant être pris en charge .
Répertoriées et ciblées par priorité la wilaya a affecté 280 opérations de développement doté d’une enveloppe de plus de 4 milliards de DA L’objectif de ce décompte est de recenser les besoins exprimés par les populations de ces zones retardataires des régions éparses.