Boumerdes: production record d’huile d’olive

huile d'olive

La wilaya de Boumerdes  jouit d’un potentiel oléicole global estimé  à  8573 ha, englobant prés de 890.000 arbres , dont plus de 90%  productifs, et à caractère familial. La superficie en rapport avec la production avoisine les 7530 ha donnant une production de 177428 quintaux  soit une rendement moyen de 24 qx à l’hectare.

La production d’huile pour cette la curée 2020 est de 3079 742 litres , soit un rendement moyen d’huile de 18l par quintal estime Mme Belokbi Ouerdia directrice des services agricoles (DSA). Le premier responsable du secteur estime que  cette bonne performance est le fruit de la  série de journées de sensibilisation et de vulgarisation programmée  depuis le début de l’année au profit des oléiculteurs dans le but de  sensibiliser et d’initier ces derniers aux bonnes méthodes de récolte ainsi que de trituration de l’olive. Cette récolte prolifique a contraint les huileries à revoir le nombre de leur personnel à la hausse du fait que Boumerdes reste très en deçà dans l’offre des huileries  entre modernes et traditionnelles comme c’est le cas sur les hauteurs de Beni Amrane commune connue par sa traditionnelle fête nationale de l’olive te de l’huile d’olive.

On  enregistre  sur l’ensemble de la wilaya une trentaine d’huileries, ces exploitations familiales se repartissent entre Baghlia à l’est , Keddara –Bouezegza au sud  et  Beni Amrane , au moment où l’huilerie publique de Thenia, l’une des plus ancienne de la région fut cédée à un privé qui vient de procéder  à sa démolition pour lancer sur le site une promotion immobilière sans que cela n’émeut les pouvoirs publics sur cette transaction  ce qui reste fut très  sollicitées, au lendemain des collectes  de l’abondante production de la présente campagne.

LIRE AUSSI Caisses de sécurité sociale: Djerad ordonne la révision du management

Pour ces vielles qui prenaient d’assaut les champs en ces journées hivernales mais douces  « la cueillette des olives dans notre région est une activité économique ancestrale reflétant nos traditions et notre façon de vivre » Aujourd’hui malgré une nette  amélioration dans la production d’huile d’olives grâce notamment à la maîtrise du traitement phytosanitaire adapté contre certaines maladies de l’olivier selon les responsables de la DSA et au phénomène de l’alternance saisonnière, qui veut qu’à bon an, succède mal an  et inversement pour les oléiculteurs mais surtout oléicultrices  cela n’aucunement influer sur le prix du litre qui stagne depuis trois ans entre 650 et 750 DA.

Par ailleurs  producteurs et consommateurs  dénoncent  une  certaine tromperie  sur le produit du fait que certains n’hésitent pas à faire passer l’huile récupérée à l’ouest plus amère  comme étant une production locale plus fine  et vierge de tout additif.

Pour les professionnels de la filière oléicole  seul une labellisation des produits pourrait faire face à ces écarts. La production d’olives de Boumerdes représente un taux de 1,6% à 1,8% de la production nationale en la matière.

LIRE AUSSI Les dossiers de cinq anciens ministres transmis à la Cour suprême

1 Rétrolien / Ping

  1. Ressources en eau: une application pour signaler les fuites d'eau - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.