Boumerdes : mise en service du gaz pour plus de 600 familles à Afir

dellys

Plus de 600 familles du village Rebai de la commue d’Afir à l’est de la wilaya de Boumerdes, ont bénéficié, jeudi, d’une opération de mise en service d’un réseau de gaz naturel, à l’occasion de la commémoration des manifestations du 11 décembre 1960. Selon les explications fournies par le directeur de l’énergie et des mines, Bibi Moussa, au wali Yahia Yahiatene lors d’une visite d’inspection dans des communes de l’Est de la wilaya, cette « opération s’inscrit dans le cadre d’un programme global visant la couverture en gaz de la totalité des régions de la wilaya, notamment les zones reculées, classées en tant que zones d’ombre », a-t-il indiqué.

Ces dernières années la wilaya de Boumerdes a vu la réalisation de nombreux projets de raccordement au réseau public de gaz naturel, ayant porté le taux de raccordement à cette énergie, de 17 % en 1999, à 69% début 2018, avant d’avoisiner actuellement 92%. Ce taux est appelé à dépasser les 95%, à la fin de l’année en cours, grâce à la concrétisation d’importants projets de raccordement actuellement en chantier.

Lors de cette visite du wali a, également, inspecté un projet de réalisation d’un réseau d’assainissement d’un linéaire de 456 mètres au village Rebai d’Afir. A Ben Choud (est de Boumerdes), le wali a donné le coup d’envoi des travaux de réfection du chemin communal la région de Ben Harchaou au Chemin de wilaya N154, sur une distance de 1 800 mètres linéaires, avant de lancer une opération de boisement au cimetière des martyrs de la cité 43 logements du village Ben Ameur.

Au village Baadchia de la même localité, le wali a procédé au lancement des travaux de réfection du chemin communal reliant ce village à la RN12. Le wali a également lancé lors de cette visite, les travaux de réhabilitation du réseau d’assainissement de la région de Thouabete de Dellys, avant de clore le programme des festivités commémorative des manifestations du 11 décembre 1960 par une visite de courtoisie, au moudjahid Cheraba Mohamed, chez lui à Dellys.