Boumerdes/Les diabétiques à l’heure du coronavirus

boumerdes
Par Wahab;
Sujets fragiles et à risques élevés, les diabétiques ont un système immunitaire plus fragile .De ce fait ils peuvent présenter une surinfection s’ils sont atteints par le covid-19 . Très alerte Mr Mokri Mohamed le président de Sujets fragiles et à risques élevés, les diabétiques ont un système immunitaire plus fragile .De ce fait ils peuvent présenter une surinfection s’ils sont atteints par le covid-19 . Très alerte Mr Mokri Mohamed le président de l’association
des diabétiques de la wilaya de Boumerdes (ADWB), avouera que la situation reste très difficile pour les malades chroniques et plus pour les diabétiques ,35600  potentiels pour Boumerdes  (recensement ADWB de 2019) dont 7200 sont adhérant de l’ADWB  ,alarmiste et sans détours  il   révèle  le discours qu’il tient aux malades à travers surtout le téléphone   »On a appris, des études scientifiques que nous suivons quotidiennement  qu’un quart à un tiers des patients qui décèdent après une contamination au covid19 sont diabétiques ,alors attention  » ajoutant que  »Nous sommes peut très durs avec nos adhérant avec ce discours mais il faut être très vigilants il y va de leurs vies car les patients atteints de diabète de type 2 doivent être particulièrement vigilants et surveiller de près leur glycémie pendant cette période de confinement » Devant cette situation critique , il  plaide pour l’impératif de l’amélioration des conditions de prise en charge des personnes atteintes de cette maladie chronique, au niveau des hôpitaux et autres infrastructures de santé .
 »Les diabétiques font face à de nombreuses difficultés notamment concernant le manque ou l’indisponibilité de médecins spécialistes, au niveau des EPH , outre le manque d’équipements médicaux et moyens adaptés (pour leur prise en charge) au niveau des EPSP  »,  souligne t-il, en colère il  évoque notamment un  manque en équipements de radiologie, et l’absence des sanitaires dans les lieux et établissements publics , outre le problème de   »manque de certains médicaments et autres appareils destinés à la mesure et au contrôle du taux de sucre au niveau de ces  structures de santé de proximité pour éviter de long déplacement durant cette crise sanitaire »
Le président de l’ADWB créée depuis 1998,   lance un appel aux autorités publiques  ,en cette période de crise  , les diabétiques  dont le nombre avoisine les 9  millions ( statistiques 2020  de la Fédération Internationale du Diabète FID)  comptent parmi la population la plus fragile socialement  en vue de la  »Révision du taux de remboursement des médicaments des diabétiques, resté inchangé depuis 1987 », regrette t-il   particulièrement ceux relatifs aux examens médicaux,  radiologiques ,analyses en laboratoires qui se font le plus souvent chez le privé a-t-il précisé.
Mokri appelle aussi à l’urgence  de la prise en charge des enfants diabétiques, dont les parents ne sont pas affiliés à la Caisse nationale des assurances sociales(Cnas) pour des raisons diverses.
 Concernant la disponibilité du médicament Mr Mokri dira que  »les médicaments pour diabétiques sont disponibles, et nous avons mis à la disposition des hôpitaux de la région et des polycliniques notre stock afin d’éviter le déplacement de nos adhérant et tout autre demandeur » toutefois regrette  t-il  »les glucomètres et les bandelettes d’auto surveillance glycémique demeurent un grand souci pour les malades, du fait de leur mauvaise qualité ».Mr Mokri avertit que  »Ces glucomètres ne répondant pas aux standards requis pour une mesure exacte du taux de glycémie  permettant la prise de la dose requise de médicaments, ce qui constitue un danger véritable pour la vie du malade surtout en cette période de confinement  »et d’ajouter  » Nous avons attiré la vigilance des services de contrôles sur cette situation  » Enfin il rassure les adhérant que le bureau de l’ADWB reste ouvert en plus de la disponibilité de médicaments.