Boumerdes: l’artisanat et les métiers lourdement pénalisée

artisanat

Par Wahab

La crise du nouveau coronavirus a conduit à l’arrêt quasi-total de l’activité des artisanats et une baisse jamais enregistrée au niveau des commandes et des ventes, notamment durant le mois sacré qui connait habituellement un engouement des Algériens pour les produits traditionnels.
A Boumerdes, les salons et foires qui permettaient d’écouler ces produits sont toujours suspendus, pour état d’urgence sanitaire. Des milliers d’artisans ont été ainsi lourdement pénalisés, considéré comme métier journalier,  »la profession ne nourrit plus son homme » avoue le président de la chambre de l’artisanat et des métiers (CAM)  de Boumerdes Mr Yamani Redouane.
La crise sanitaire a eu des répercussions sur l’avancement des travaux du nouveau centre de l’artisanat  » On devait réceptionner le centre de l’artisanat au début du mois de Juin mais avec l’apparition du coronavirus et l’arrêt des activités du BTH on risque d’attendre encore longtemps » regrette le président de la CAM .Par ailleurs  des démarches sont en cours en  vue de la création d’un Espace-village dédié exclusivement à l’artisanat et aux métiers artisanaux  »l’objectif est de mettre un terme au problème de commercialisation des produits du secteur, et permettre une domiciliation permanente pour certains  » précise  Mr Yamani   »  Ce projet, ayant constitué l’une des revendications principales des artisans , depuis plus de quatre ans.
La réception du centre ,espace commercial futur, premier du genre à l’échelle locale, devrait englober plus de 22 carrés et stands pour l’exposition et vente (à longueur d’année) des produits des artisans locaux notamment, dans un objectif de promotion des produits traditionnels propres à la région, selon le cahier des charges fixé pour le projet.
Encore plus, ce Village artisanal est appelé à se transformer en «pôle touristique d’importance» durant la saison estivale, au vue du flux considérable de visiteurs estimé annuellement à plus de 12 millions d’estivants. Outre l’éradication du problème de vente des produits du secteur, dû à l’absence d’espaces de commercialisation, le projet a, également, pour objectif d’encourager la perpétuation de certains métiers artisanaux en voie de disparition, tout en contribuant dans la lutte contre le commerce anarchique et à l’organisation de la profession de manière à permettre aux artisans de défendre leurs droits et à faire face à la concurrence des produits d’importation contrefais, ajoute Mr Yamani,dans l’attente du protocole sanitaire.
La CAM de Boumerdes compte actuellement plus de 6720 artisans inscrits, dont 5420 sont actifs. L’opération d’assainissement des listes, ayant a aboutit à la radiation de près de 1300 d’entre eux, pour divers motifs. Sur ce total d’artisans, plus de 4000 activent dans le domaine de l’artisanat de services, le reste se repartis entre l’artisanat de production et  l’artisanat d’art.
L’objectif de la CAM est de porter  à 10.000 le nombre d’artisans immatriculés grâce à l’installation de chapiteaux au niveau de la cascade des gorges de Ammal et l’entrée en activité des centres de Dellys avec ses 23 carreaux et Bordj Menaiel  18 carreaux .Le président de la CAM salue la volonté et l’engagement des pouvoirs publics à soutenir et à aider les artisans en cette période de crise sanitaire afin de donner un souffle nouveau à cette activité pour sauvegarder et valoriser le patrimoine artisanal pour les générations futures.
.