Boukadoum évoque le vote de la communauté nationale à l’étranger

boukadoum

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a déclaré dimanche que les communautés nationales établies à l’étranger lors du référendum avaient voté les amendements proposés à la Constitution dans de «bonnes conditions».

Le vote de la communauté algérienne établie à l’étranger se déroule, depuis hier samedi, dans de « bonnes conditions », a déclaré M. Boukadoum à la presse, après avoir accompli son devoir électoral à l’école Ahmed Aroua à Staoueli (Alger Ouest), rappelant que l’opération référendaire a repris, dimanche, à travers plusieurs pays accueillant la communauté algérienne.

Le ministre a qualifié le référendum constitutionnel de « nouveau départ et de clé de nouveaux espaces pour chaque citoyen ».

« Cette nouvelle Algérie se renouvèle avec la citoyenneté de toutes les catégories de la société. Il n’y a ni gouvernant ni gouverné. Le gouvernant est issu du peuple », a-t-il poursuivi, souhaitant, à cette occasion, « un prompt rétablissement » au Président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui reçoit des soins à l’étranger.

Interrogé sur l’ouverture récemment d’un consulat dans la ville sahraouie occupée de Laâyoune, M. Boukadoum a rappelé qu’il y a un droit international, soulignant que « la République arabe sahraouie démocratique (RASD) est membre de l’Union africaine (UA) et jouit de « la pleine souveraineté sur ses territoires ».

LIRE AUSSI Souk Ahras: lancement prochain de 1989 logements