Biskra: prévision d’exportation de 50.000 tonnes de dattes

Deglet Nour

Près de 50.000 tonnes de dattes devraient être exportées à l’issue de la présente saison agricole, a indiqué dimanche à l’APS le président de l’association des exportateurs de dattes de Biskra, Youcef Ghomri.

Selon cette source, les quantités exportées de ce fruit devraient doubler par rapport à la saison écoulée, passant de 24.000 tonnes en 2016 à près de 50.000 tonnes, ce qui permettra de satisfaire la demande croissante des marchés européen, asiatique et américain.

LIRE AUSSI Exclusif: 2.9 millions de quintaux de Deglet Nour seront récoltés à Biskra

En plus des mesures salutaires prises les dernières années pour renforcer l’exportation, la production massive de dattes « Deglet nour » lors de cette saison a encouragé les opérateurs du secteur à trouver de nouveaux débouchés étrangers pour leurs productions, a souligné M. Ghomri.

Dans ce contexte, le président de l’association des producteurs de dattes de Biskra, Khaled Laâjel a affirmé que cette production va profiter à tous les acteurs de la filière phoenicicole, soulignant qu’environ 20.000 m3 de chambres froides a été réservé en vue d’approvisionner continuellement le marché étranger et répondre à la demande.

Possédant le patrimoine dattier le plus important du pays, la région des Ziban draine aujourd’hui la production phéoninicole des autres wilayas, du fait de constituer une plate-forme d’exportation.

LIRE AUSSI Divindus-APMC: riche programme d’équipement

Les professionnels relèvent le défi de la mécanisation

La mécanisation de la filière phoenicicole constitue aujourd’hui un véritable défi pour les opérateurs du secteur agricole dans la wilaya de Biskra, ont affirmé à l’APS des professionnels de la région.

La généralisation des chambres froides représente aussi un défi pour les producteurs, a indiqué le président de l’association de wilaya des producteurs de dattes, Khaled Laâdjal qui a estimé à 20.000 m3 les espaces de conservation sous froid existants.

Cette même source a relevé que ces capacités sont susceptibles de favoriser le développement de la production, en sus de garantir un approvisionnement plus stable du marché et préserver la stabilité des prix tout au long de l’année, a estimé le même opérateur.

Le recours aux systèmes d’irrigation économes en eau, notamment le goutte-à-goutte, est également considéré comme défi par les producteurs, a estimé de son côté Brahim El Ouafi, opérateur dans cette filière, qui a considéré que couvrir 60 % des vergers phoenicicoles par de tels systèmes d’irrigation modernes était un objectif pleinement réalisable.

LIRE AUSSI Enicab de Biskra: Condor a payé 36 millions de dollars aux américains

La wilaya de Biskra compte plus de 100 petites unités de traitement et de conditionnement des dattes, dont la mécanisation en augmenterait considérablement les performances, est-il indiqué.

A cet effet, la chambre de l’agriculture de la wilaya et la direction des services agricoles ont mis en place un programme de sensibilisation en direction agriculteurs quant à l’importance de recourir à la mécanisation dans les différentes phases de la production phoenicicole.

LIRE AUSSI Poste et communications électroniques: est-ce la fin de l’ARPT?