BEA: commercialisation de la Master Card

 Le Président directeur général de la Banque extérieure d’Algérie (BEA), Semid Brahim, a annoncé, jeudi à partir de Blida, le lancement de la commercialisation de la Master Card par sa banque, pour la première fois en Algérie.

La BEA est la première banque algérienne à se lancer dans la commercialisation de la Master Card, un nouveau produit accessible à tout client détenteur d’un compte en devises, a indiqué M. Semid dans une déclaration à la presse, en marge d’une visite de travail du ministre des Finances, Abderrahmane Raouia, à Blida.

« Ce nouveau produit bancaire est disponible en deux offres, la Master Card Elite et la World Elite Mastercard », a-t-il ajouté, signalant qu’il s’agit d’offres uniques en Algérie, voire même en Tunisie et au Maroc.


LIRE AUSSI BEA: ouverture de 5 agences en France


Cette prestation profitera également aux hadjis algériens qui auront à disposition des cartes prépayées, dès la prochaine saison, à même de leur permettre de disposer d’un mécanisme d’autofinancement, « de loin plus efficient et plus sécurisé que l’usage de l’argent liquide », a souligné le même responsable.

Par ailleurs, le PDG de la BEA a annoncé l’ouverture programmée en « décembre prochain » de deux agences ou trois de la BEA en France, et ce en application des instructions du Premier ministre portant ouverture d’agences bancaires à l’étranger, a-t-il précisé.

L’inauguration, jeudi, d’une agence de la BEA à Blida est inscrite au titre d’un plan d’action inscrit pour cette année 2018, visant l’ouverture de cinq agences , la prochaine étant prévue à Annaba (en mars), puis à Oran ( mai), outre une agence et une direction régionale à Ain Defla (en juillet).


LIRE AUSSI OPGI Blida: un important contrat pour SETAM


Pour ce qui est des projets de cette institution financière, il a cité la réalisation programmée d’une direction régionale et d’une agence à Tipasa, une agence à Cherchell, et un bâtiment à Beb Ezzouar, qui englobera une agence et une direction générale mondiale par intérim.

LIRE AUSSI CCR Tamanrasset: les français vaincus par Indra